Publié dans Société

« Capricornus » au centre Vonjy Befelatanana - Des médicaments pour les victimes de viol

Publié le vendredi, 22 octobre 2021

 

Parmi les centres bénéficiaires de soutien. L’association Capricornus vient de faire un don d’intrants de santé pour le centre Vonjy, implanté dans l’enceinte du centre hospitalier universitaire de gynécologie-obstétrique de Befelatanana. Les divers médicaments offerts serviront notamment au traitement des victimes de violences sexuelles qui y sont prises en charge, notamment pour les soins d’urgence. « Nous avons déjà remis des dons pour ce centre, afin de venir en aide aux victimes, constituées majoritairement de mineurs. Cette fois-ci, notre action entre dans le cadre de la célébration de notre 10ème anniversaire », affirme Herisolo Rasoazanamaka, présidente de ladite association œuvrant dans la promotion des droits humains.

 

Le centre Vonjy Befelatanana offre, rappelons-le, une prise en charge intégrée pour les victimes de violences sexuelles, depuis l’accueil et l’écoute jusqu’à l’accompagnement psychologique, en passant par les consultations, les médicaments et les diverses procédures pour les poursuites des auteurs. L’établissement a enregistré plus de 900 cas de viol l’année dernière, contre 843 en 2019. De janvier en septembre dernier, 804 cas y sont passés, selon les statistiques. Le centre a déjà recensé 28 cas durant ce mois en cours.

 

Patricia R.

 

 

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff