Publié dans Société

Kidnapping à Ankaraobato-Tanjombato - Le petit garçon relâché, 4 suspects arrêtés

Publié le dimanche, 28 novembre 2021

Tout le monde a pu pousser un grand ouf de soulagement ! En effet, enlevé chez lui mercredi dernier, le petit Diary (6ans) a été finalement retrouvé au cours du week-end dernier. Mais l’affaire est incroyable qu’elle puisse paraître : le petit otage, qui est donc heureusement sain et sauf, n’a pas été relâché dans la Capitale par ses bourreaux, car il y en a plusieurs. Les traces de la victime avaient été finalement localisées à près de 200 km au Sud de la ville, précisément dans l’Imady à Ambositra.

La nouvelle sur ce dénouement heureux de son enlèvement, émane du collectif des Français d’origine indienne de Madagascar (CFOIM). “Le petit garçon est parfaitement en bonne santé”, s’enthousiasmait notre interlocutrice auprès du collectif. Mieux, les ravisseurs présumés, au nombre de quatre, ont été arrêtés par la Gendarmerie.  “Leurs arrestations étaient le fruit d’un coup de main d’une unité de Gendarmerie d’Ambositra et de son antenne ou la branche basée dans la Capitale, et qui est chargée d’enquêter sur le kidnapping”, nous explique un officier commandant d’une brigade de gendarmerie dans le Sud. Et de poursuivre : “Des riverains ont pu être témoins de leurs arrestations, qui se sont déroulées sans effusion de sang. Mais nous ne pouvons nous exprimer outre mesure, nos collègues de la Capitale étant les mieux habilités à le faire”, commente toujours notre interlocuteur. 

A l’heure où l’on parle, les quatre suspects  devaient être encore soumis à une enquête dans les locaux de la Gendarmerie, probablement dans la Capitale, l’enquête ayant été l’apanage d’un service de ladite force à Ankadilalana. Pour l’heure, cette dernière semble ne pas montrer encore aucun empressement pour s’exprimer officiellement sur l’affaire. Ainsi, il s’agissait bel et bien d’un kidnapping. Car d’après toujours notre source, les bandits ont réclamé une rançon aux parents du gosse. Et de poursuivre : “Les ravisseurs ont déjà empoché une partie de la somme. Mais on ignore encore le montant, encore moins les circonstances du contact entre la famille de la victime et les bandits”, renchérit-elle.  Mais qui sont justement ces preneurs d’otage ? “En effet, le ravisseur n’est autre qu’un ancien domestique au service des parents de Diary. Quant aux autres, ce sont des complices dont ceux qui ont caché l’enfant chez eux”, explique notre source.   Le principal suspect n’a donc pas hésité à emmener le petit dans sa fuite jusque dans sa Région où il est originaire. Quant au petit Diary, il a pu être, lui aussi, identifié. “Rapidement, sa photo qui fut partagée sur Facebook a largement contribué à son identification à Ambositra et ses environs. D’ailleurs, des gens n’ont aucun mal à le reconnaître et ils étaient d’une aide précieuse pour les Forces de défense afin de remonter la filière”, continue-t-elle. 

Dire que le gamin avait été enlevé à son domicile sis à Ankaraobato- Tanjombato, vers le début de l’après-midi, mercredi dernier. Et à un moment où l’opinion craint le pire, voilà donc que les choses ont pris une tournure plutôt positive. De leur côté, ses proches sont aux anges et ont remercié abondamment à tous ceux qui ont collaboré afin de retrouver le gamin. 

Franck R.

Fil infos

  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur
  • Réseau de trafiquants démantelé aux Comores - Un projet d’exportation illicite de deux tonnes d’or déjoué
  • Conjoncture - Le FMI insiste sur le volet social et les infrastructures 
  • Association Tsiky Mahajanga - Les 10 ans de bénévolat et de dévouement de Gilles Tavernier reconnus
  • Déforestation - L’ «Ala atsinanana » en détresse !
  • Jeunes agressés dans un karaoké - Des éléments des Forces de l’ordre pointés du doigt
Pub droite 1

Editorial

  • Au ras des pâquerettes !
    La déviance mène partout, conduit nulle part sauf sur le droit chemin ! Une certaine partie de la classe politique du pays notamment celle qui revendique l'honneur d'appartenir à l'Opposition s'enlise dans la démence intellectuelle. On dévie à cœur joie les débats. On crée de faux problèmes et on monte au créneau pour des polémiques stériles. Les vrais débats s'effacent et on s'éloigne des vraies solutions !

A bout portant

AutoDiff