Publié dans Société

Dégâts liés aux fortes pluies - Fermeture des établissements dans les zones à risque

Publié le mercredi, 19 janvier 2022

Suspension provisoire des cours jusqu’au 21 janvier. Telle est la recommandation du ministère de l’Education nationale (MEN) suite aux bulletins d’information émanant du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC). Ce dernier avertit de la poursuite de la tombée des pluies ainsi que des risques encourus.

Certaines localités sont même classées en zone rouge, ou en danger imminent. D’autres se trouvent en zone jaune ou avis de menace. Ainsi, tous les établissements scolaires publics ou privés dans ces zones à risque devraient fermer leurs portes jusqu’à la fin de cette semaine. Ces établissements sont localisés non seulement dans la Région d’Analamanga mais aussi dans la partie Est de l’île.

Le MEN sollicite les directeurs d’établissement à appliquer le protocole pédagogique afin de reprendre les cours. Le comité de vigilance opérationnel dans chaque établissement devrait se mobiliser et s’assurer du suivi. Aussi, les parents d’élèves, enseignants et responsables d’établissement dans la zone verte, où les prescriptions d’avis d’avertissement sont lancées, devraient rester prudents face aux éventuels changements de la situation. La ligne verte 020 30 807 86 du MEN reste opérationnelle pour toute partage ou demande d’informations.

Pour la Circonscription scolaire (CISCO) d’Antananarivo Atsimondrano, 7 établissements scolaires publics issus de 3 zones administratives et pédagogiques ont dû fermer leurs portes suite aux impacts de l’intempérie. 5 d’entre  eux se trouvent sous les eaux, d’après le chef CISCO. Aucun dégât matériel n’a toutefois été déploré. Après le communiqué du MEN en date du 18 janvier dernier, de nombreux établissements ont effectué une réunion d’urgence pour prendre des mesures et décisions. Notons que ladite CISCO enregistre 470 établissements privés ainsi que 15 Ecoles primaires publiques, 28 Collèges d’enseignement général et 15 Lycées. Quant aux établissements privés, la décision finale revient plutôt aux parents, lesquels font aussi face à plusieurs contraintes dont la montée des eaux jusqu’à leurs maisons ou encore les risques d’éboulement dans leur entourage. A cela s’ajoutent les risques de maladies que les enfants peuvent contracter. Autant de soucis à surpasser !

Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Agression meurtrière - Le tueur cache le corps sous des cosses de riz
  • Liaison aérienne Afrique du Sud - Madagascar - Airlink s'impatiente
  • Grève au MAE - Les syndicats désavouent les propos du ministre
  • Hausse des prix du carburant - âpres négociations Etat–Compagnies pétrolières
  • Association de malfaiteurs - Ninie Donia et ses co-accusés condamnés
  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Psychose prématurée !
    Panique avant terme ! Depuis un certain temps, l’ombre d’une éventuelle augmentation des prix à la pompe pèse lourdement. Avant que les autorités compétentes, de concert avec les patrons des Compagnies pétrolières, n’annoncent les nouveaux prix la panique des flambées de prix des carburants envahissent déjà les esprits. Les stations-service sont prises d’assaut. Un réflexe très dangereux dans la mesure où il risque d’épuiser avant terme les réserves et d’un. Il portera atteinte aussi et surtout au calcul de projection à la gestion des stocks. Il faussera certainement l’enjeu. Le directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures (OMH) a dû prendre la mesure sévère à savoir interdire le stock de carburant. La hantise de l’inflation empoisonne avant coup ! Jusqu’à hier, jeudi 30 juin, les dirigeants au sommet de l’Etat et les décideurs des compagnies pétrolières n’étaient pas encore parvenus à s’entendre sur les nouveaux prix. Evidemment, il s’agit d’un…

A bout portant

AutoDiff