Publié dans Société

Parlement national des jeunes - Toutes les activités au point mort !

Publié le lundi, 20 juin 2022

En suspens. Si l’élection des membres au sein du Parlement des jeunes (PJ) a été déjà organisée dans la hâte et sans transparence, voilà que 7 mois après, aucune suite n’a été donnée. « Le Parlement national des jeunes n’a jamais été mis en place. Il y a seulement eu une élection des membres dans chaque Région de Madagascar.

Cependant, en raison de certains imprévus et irrégularités durant l’élection dans quelques Régions comme Atsimo-Atsinanana, Itasy, Bongolava, le ministère de la Jeunesse et des Sports, à travers l’ancienne vice-ministre de la Jeunesse, n’a pas pu mettre en place le PJ », a déclaré Harimé Sylvia Randrianarivo, représentante du Parlement des jeunes d’Analamanga. Et d’ajouter qu’ils attendent impatiemment que le Gouvernement malagasy officialise le Parlement des jeunes et que le ministère de la Jeunesse et des Sports maintienne ses paroles, notamment de travailler de concert avec la jeunesse malagasy.

Questionnées à ce sujet, les deux Chambres législatives ainsi que le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), en charge de la mise en place de cette structure, évoquent diverses raisons. Une source auprès de l’Assemblée nationale nous a confirmé que tout est actuellement en attente. « Le projet de redynamisation

du Parlement national des jeunes de Madagascar (PNJ) a été lancé en 2021 avec les deux Chambres et le MJS. Un projet de protocole tripartite et un projet de statut ont été élaborés au niveau de l’Assemblée nationale au cours de la dernière réunion qui s’est tenue en avril dernier. Malheureusement, le Sénat n’a jamais donné suite à ce sujet, ayant laissé à l’Assemblée nationale la responsabilité de représenter ledit projet. Il a été ainsi prévu que le lancement officiel du Parlement national des jeunes se fera durant cette session. Et là encore, le directeur général de la Jeunesse, censé exposer toutes les activités, a été limogé. Jusqu’à maintenant, on n’a reçu aucune nouvelle. Pourtant, ce projet pourrait toujours être lancé à la prochaine session parlementaire, notamment en octobre ou novembre prochain », nous a confié cette source. Au niveau du ministère de la Jeunesse et Sport, une source a indiqué qu’il n’y a pas de nouvelle à partager pour le moment.

Par ailleurs, même s’ils ne sont pas officiellement mis en place, ces jeunes élus se sont déjà mobilisés. Ils se sont réunis et organisés dans le cadre du tout premier forum national qui s’est déroulé dans la Région d’Amoron’i Mania. A cette occasion, 16 membres venant de plusieurs Régions dont Menabe, Amoron’i Mania, Anôsy, Atsimo-Andrefana, Sava, Diana, Sofia, Vakinankaratra, Atsinanana, Haute-Matsiatra, Androy, Alaotra Mangoro ont répondu présent. Et récemment, certains membres du PJ ont élu les membres du comité ad hoc pour pouvoir avancer dans les projets de représentation des jeunes et de participation au développement du pays. En outre, ces jeunes ont aussi participé au « Tetik’asa mivoatse », organisé par la Présidence, le 28 mai dernier à Morondava.

Notons que ce Parlement des jeunes devrait se composer de 46 jeunes, dont 23 hommes et 23 femmes, représentant les 23 Régions de l’île. Les membres deviendront les porte-parole des jeunes auprès des institutions, dont le ministère de tutelle, l’Assemblée nationale, le Sénat, etc. Il était autrefois appelé Parlement national des jeunes de Madagascar et dont les tranches d’âge devraient se situer entre 14 et 30 ans.

A l’instar du Parlement malagasy composé de l’Assemblée nationale et du Sénat, le Parlement national des jeunes aura pour mission de promouvoir la démocratie représentative au sein de la jeunesse malagasy venant de tous les horizons. Dans la lignée de ses aînés, ce Parlement aura pour objectif de représenter des jeunes de différentes origines géographiques et de différentes origines sociales. Cette Assemblée aura comme vocation de se pencher sur des problèmes spécifiques à cette catégorie de la population. Un signal fort sera donné : celui de mobiliser toutes les forces vives de la Nation malagasy pour son développement.

K.R.

 

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff