Publié dans Société

Examen du CEPE - Les résultats dans 10 jours !

Publié le mardi, 21 juin 2022


Les épreuves pour l’obtention du Certificat d'études primaires élémentaires (CEPE) pour les 525.111 candidats se sont déroulées sans incident majeur. D’ailleurs, les Forces de l’ordre ont joué un grand rôle dans la sécurisation des élèves, ainsi que celle des sujets d’examen. Pour la Circonscription scolaire d’Antananarivo ville, 150 agents de la Police nationale ont été mobilisés dans la journée d’hier. La ministre de l'Education nationale, Marie Michelle Sahondrarimalala, a procédé à l'ouverture des sujets au centre d'examen situé au CEG d’Ambohimiandra. Ce centre a accueilli 1.048 candidats dont neuf élèves de la prison centrale d'Antanimora et quatre élèves handicapés de l'école Cinq Fleurs. Face à une éventuelle instabilité et à la propagation de l'épidémie de Covid-19, des mesures ont déjà été prises par les autorités compétentes. Selon la ministre, la correction des feuilles de copie débutera le 24 juin prochain. La publication des résultats est prévue dans 10 jours au plus tard.
Un encouragement
Dans la journée d’hier, beaucoup des parents ont choisi de prendre un jour de congé pour pouvoir accompagner leurs progénitures durant cet examen. Pour Diariniaina, inscrite au CEG de Soavimasoandro, sa mère a été heureuse malgré le rythme que l’on a dû suivre durant les épreuves. « C’est mon premier enfant et je voudrais que cette journée soit unique et mémorable. J’ai préparé ses plats et desserts préférés pour l’occasion. Dans l’après-midi, j’ai décidé de rester devant le centre pour l’attendre et l’amener quelque part afin d’éliminer son stress », soutient la mère de famille.
Dans la Région d'Analamanga, le benjamin lors des épreuves est âgé de 6 ans tandis que l’aîné est de 53 ans. Une exception a été constatée dans la Circonscription scolaire (CISCO) de Vohémar puisque la benjamine est âgée de 4 ans seulement et candidate de l’école communautaire de Masindrano. L’aînée, quant à elle, est âgée de 24 ans et s’est présentée à l’EPP d’Andrafialava.
Anatra R.


Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff