Publié dans Société

Incendie à Ankadifotsy - Une femme âgée échappe au pire

Publié le mardi, 02 avril 2024


Un violent incendie a éclaté vers 16h au milieu d'un réseau d'habitations dominant un parking, dans le quartier d'Ankadifotsy, hier. La puissance du feu était telle qu'en moins de deux heures, toutes les 18 pièces qui composent cette maison en brique et assez vétuste, furent complètement dévastées, tout l'ensemble avec. Idem pour les mobiliers qui s'y trouvaient piégés à l'intérieur. Pire, 3 maisonnettes en bois accolées à cette maison furent également réduites en flammes. Mais on peut dire qu'un drame a été évité de justesse. Une locataire, une femme âgée fut piégée, du moins pour quelques moments, dans l'enceinte de sa maison en feu. Une partie de sa chevelure fut déjà léchée par le feu lorsque les secours ont finalement réussi à l'extraire du très dangereux piège, c'est-à-dire en dehors de l'enceinte de la vieille bâtisse. De leur côté, les pompiers n'ont pas encore confirmé. Un portail qui refusait de s'ouvrir depuis l'extérieur, expliquerait le retard des secours sinon l'évacuation de cette locataire, qui est finalement saine et sauve. Les tentatives des riverains pour forcer l'ouverture de ce portail étaient vaines. Idem leurs efforts étaient réduits à néant pour essayer de mâter le feu avec les moyens du bord. Du haut de la fenêtre de sa maison, et avec un seau, un voisin des victimes jetait de l'eau sur la maison en flammes, du moins en attendant l'arrivée des pompiers.
Ces derniers ont dépêché trois fourgons pompes sur place. Vers 18h hier, ils étaient encore à l'œuvre et il faisait presque nuit noire lorsque le feu était finalement éteint. "L'emplacement de la maison sise éloignée et en arrière- plan par rapport à l'artère principale, a compliqué notre tâche. A cela s'ajoutait un problème de source", explique une source au niveau des sapeurs-pompiers de Tsaralalàna.
Pour l'heure, un problème de court-circuit qui se serait produit dans un grenier sis à l'étage, serait à l'origine du sinistre. De son côté, la Police n'a encore confirmé, ni infirmé. Cette Force a instauré un périmètre de sécurité dans un rayon de plusieurs mètres tout autour de la maison sinistrée, notamment dans la zone du parking situé sur la voie principale.
Franck R

Fil infos

  • Mission du FMI à Madagascar - Deux appuis financiers importants sur la table des négociations
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Enseignement supérieur - L'université de Fenoarivo -Atsinanana officiellement inaugurée 
  • Administration - Le Président veut des collaborateurs loyaux et efficaces
  • Actu-brèves
  • JIRAMA - Le manager de redressement bientôt dans le ring
  • Lutte contre la corruption à Madagascar - Le CSI pointe du doigt les blocages institutionnels
  • Conseil des ministres décentralisé - Focus sur Toamasina
  • Législatives - 470 prétendants à l’assaut des 163 sièges au Parlement

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Recadrage présidentiel
    Au terme d’un Conseil des ministres, délocalisé à Toamasina, la capitale de la Région d’Atsinanana, le Chef de l’Etat Rajoelina Andry et la délégation qu’il conduit, des membres du Gouvernement, se sont enquis de l’état actuel de la situation de l’avancement des travaux s’inscrivant dans le cadre des projets présidentiels dans le Grand Port et aussi de la Région d’Analanjirofo.A Toamasina, le Président Rajoelina et sa suite dont entre autres le Premier ministre, Ntsay Christian, la ministre de la Justice Landy Mbolatiana Randriamanantsoa, le ministre des Travaux publics, le colonel Ndriamihaja Livah Andrianatrehina, le Secrétaire d’Etat en charge des Nouvelles villes Gérard Andriamanohisoa et bien d’autres, ont constaté de visu l’état de la réalisation des travaux. Le chantier MIAMI, un projet présidentiel phare dans le Grand Port de l’Est, continue son bonhomme de chemin. En dépit des retards dus aux crises sanitaires de 2020- 2022 et surtout à cause de…

A bout portant

AutoDiff