Publié dans Société

Assaut de bandits à Mahitsy - Le chef de famille succombe à ses blessures

Publié le lundi, 11 février 2019

L’assaut de bandits, samedi dernier, dans la localité de Mahitsy connaît un rebondissement. Le chef de famille et non moins le père du jeune chanteur Michaël Pazzapa a succombé à ses blessures vers le milieu de la journée, hier. Sa mort est survenue après les ultimes tentatives des médecins d’un hôpital de la ville pour le sauver. La blessure,occasionnée par balle, observée sur son ventre était donc fatale à la victime. Par ailleurs, l’homme d’église, également agressé par tir d’arme à feu à son passage à bord d’une moto sur la grande voie longeant le magasin, a dû être transféré en ville alors qu’il était admis initialement dans un centre de soins  base de la localité d’Anosiala Ambohidratrimo. Rappelons que les 7 assaillants  ayant perpétré l’acte et équipés d’armes à feu, dont des puissants et longs fusils, ont surpris le père de famille, de son vivant grossiste dans la filière de la boulangerie et boisson, sur son lieu de travail.

L’attaque s’est
produite avec une soudaineté et brutalité déconcertantes car elle a eu lieu en présence de plusieurs témoins.Ces derniers étaient pétrifiés d’horreur et impuissants face à la situation de crainte d’être visés à leur tour par les bandits qui n’ont pas cessé de faire crépiter leurs armes. “Des riverains, occupant les zones situées en hauteur dans un rayon de quelques centaines de mètres du commerce attaqué, ont pu tout voir. Ils ont alors tenté de joindre la brigade de gendarmerie locale  pour espérer obtenir du secours, mais la qualité du réseau était telle que leurs tentatives étaient vaines”, convient un témoin. Précisons aussi que quelques jours avant cela, un gang a déjà frappé dans le secteur d’Antongobato, situé non loin du commerce en gros attaqué dans la soirée du samedi 9 février 2019. Pour le moment, la Gendarmerie poursuit encore les recherches et l’enquête sur cette triste affaire tout en gardant toutefois tout empressement pour se prononcer dessus, en raison du foisonnement des critiques qui fusent de toutes parts.

Franck Roland

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff