Publié dans Société

Ambohidroa Ambohimanarina - Hold-up dans une épicerie, le contenu du coffre volé

Publié le mercredi, 20 février 2019

Des coups de feu ont à la fois secoué et terrorisé les riverains lundi après-midi à Ambohidroa Ambohimanarina. Un gang composé de 5 individus armés,  a pris pour cible une échoppe du coin. Les malfrats se sont par la suite sauvés avec le coffre fort appartenant à la famille. L’objet ne fut retrouvé qu’hier matin dans  l’autre localité voisine d’Antsahavahiny. Lorsque les policiers l’ont retrouvé, le coffre était déjà éventré et évidemment vide de son contenu.  Bien que la police ne se soit prononcée, l’on soupçonne qu’il y avait une somme numéraire, des documents sinon des objets de valeur à l’intérieur. A part cela, ils ont également emporté  la recette de la journée, soit 600 000 ar au total.


Le braquage s’est déroulé assez rapidement et les malfaiteurs ont frappé  si soudainement que la surprise a été totale chez les victimes.  De toute façon, personne ne les a vus venir. Si une partie des assaillants a pénétré dans le magasin pour aussitôt  soumettre les employés sous la menace  de leurs armes, et afin de faire main basse sur les liquidités, une autre a fait un guet à l’extérieur.
Une fois que les agresseurs ont eu le butin en main, ils ont quitté le secteur non sans qu’ils n’aient agressé les enfants présents sur les lieux, du commerçant en leur assenant des coups de crosse de fusils. Mais leur état n’est pas en danger.  De leur côté,  les agresseurs  ont fait aboyer leurs armes, non point en tirant sur les victimes mais tout juste histoire de couvrir leur fuite. Les détonations ont été entendues dans un rayon de plusieurs mètres tout autour. Les Forces de l’ordre ont été informées et sont intervenus plusieurs minutes après les faits. Tard jusque dans la soirée mardi, la police était encore sur place pour ratisser le secteur. Pour l’heure, aucun élément  à propos du déroulement de l’enquête n’a été encore fourni. Une fois encore, les habitants dudit quartier tirent la sonnette d’alarme sur la trop grande répétition  des actes de banditisme avec parfois des conséquences dramatiques dans le secteur. Ils demandent donc à ce que les Forces de l’ordre mobilisent au moins des patrouilles mobiles sur les lieux, et ce, à défaut de poste fixe de police ou de gendarmerie.
Franck R.

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff