Publié dans Société

Après son évacuation sanitaire en France - Iavotiana, saine et sauve, rentre au pays

Publié le mercredi, 17 juillet 2019

Une évacuation sanitaire parsemée d’embûches. La petite Iavotiana, accompagnée par sa mère, a quand même pu s’envoler pour la France en début mai, après quelques jours de report de leur séjour. Cet ajournement a été causé par un autre cas, celui d’une mère de famille qui s’est enfuie avec sa fille malade en France et ce, après une première intervention chirurgicale. Pourtant, le traitement de cette petite fille âgée de 2 ans a nécessité une intervention chirurgicale à l’étranger.

Elle souffre, rappelons-le, de graves problèmes cardiaques entraînant son inconscience répétitive à chaque émotion. Après divers plaidoyers de l’association Divine Madagascar, garante de la petite et de sa mère, soutenus sur les réseaux sociaux, elles ont finalement obtenu un visa de 3 mois, valable jusqu’à ce mois de juillet. Iavotiana a pu bénéficier de l’intervention chirurgicale et des soins adéquats durant son séjour en France. En compagnie de sa mère, elle est rentrée saine et sauve au pays, en début de cette semaine. La petite se porte mieux quoique des contrôles de son état s’enchaînent dans la Grande île.

Un cas exceptionnel

Prévu pour fin avril, Iavotiana et sa mère ont failli ne pas partir en France avec le niet catégorique du Consulat de France, au début. « Il s’agit du premier dossier après celui qui nous avait posé problème et vous demandez déjà une exception…Par simple respect de la parole donnée, je ne peux que vous répondre par la négative », a répondu un responsable auprès du Consulat suite à la demande de la présidente de l’association, sollicitant d’accorder un visa pour la mère de Iavotiana. Il a fallu une vidéo de la mère d’Iavotiana, les larmes aux yeux suppliant le Consul d’accorder le visa, ainsi que les multiples interventions de l’association garante et des internautes, pour changer la donne. « Le cas d’Iavotiana reste exceptionnel mais la procédure reste la même. Il n'y aura plus de parents pour les prochaines évacuations », souligne l’association. Cette décision a été prise par le Consulat pour éviter les émigrations clandestines sous couvert de soins.

Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff