Publié dans Société

Triple meurtre à Toamasina - Le gardien de la maison et ses complices arrêtés

Publié le lundi, 05 août 2019

L’affaire du triple meurtre de Toamasina en mai 2019 connaît une nouvelle évolution. Récemment, le suspect principal prénommé Zaka ainsi que ses acolytes ont été arrêtés. L’assassinat de Francisco Perez (64 ans), cet expatrié de la Guadeloupe, de son épouse malagasy du nom de Soa Monica (48 ans) ainsi que l’enfant de 7 ans du couple en mai 2019, dans leur domicile du Dépôt 4 à Toamasina, avait défrayé la chronique. Les corps atrocement défigurés des malheureux ont été retrouvés dans leur domicile. Depuis, les soupçons pesaient sur un certain Zaka, qui n’est autre que le gardien au service de la petite famille. Ce dernier s’est enfui depuis le moment de la triple découverte macabre.  Depuis, la Brigade criminelle qui enquête sur cette triste affaire, sous la houlette du commissaire Gerverin Raelison,  n’a pas chômé. Elle a reçu un renseignement comme quoi le gardien fuyard se serait caché à Masomeloka, Mahanoro. Et qu’il n’était pas seul. Ses supposés complices s’y trouvent également. Vendredi dernier, un certain Bary Jean, un autre suspect potentiel fut arrêté en premier. D’ailleurs, le concerné a fait l’aveu et a indiqué où se sont cachés Zaka et sa femme. Le même jour, cette dernière fut également interpellée. Quant à Zaka, il a réussi à prendre la poudre d’escampette. Cependant, il n’a pas pu aller loin car hier, il était tombé à son tour dans le piège des Forces de l’ordre.


Soumis aussitôt à un interrogatoire, les deux larrons étaient passés aux aveux. Dans la distribution des tâches, lors de l’élimination des victimes, c’est Bary Jean qui a assumé la sale besogne tandis qu’Angela, l’épouse de Zaka, a assisté sans réagir à la triple exécution des membres de cette famille. De plus, elle s’est enfuie avec les deux hommes sans jamais avoir eu l’intention d’informer la Police. Lors de la reconstitution des faits, le 5 août dernier, Bary Jean a répété la manière avec laquelle il a éliminé les victimes dont le chef de famille et son épouse si Zaka s’est chargé du cas de l’enfant. Angela a expliqué que Zaka a vu rouge après que son patron lui a annoncé qu’il allait être congédié. Il a alors poussé Bary Jean, ouvrier du bâtiment à l’aider à tuer les victimes. Le 7 mai, le lendemain des faits, les suspects se sont enfuis à Mahanoro. L’ambassade de France suit de près cette affaire.
F.R/T.H.

Fil infos

  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison
  • Fête du trône du Maroc - Les félicitations du Président malagasy au roi Mohammed VI
  • Crise sanitaire - Des aides sociales pour 200 000 foyers nécessiteux de Tanà
  • Directeur général de l'IMRA - Le CVO a subi le test de toxicité

Editorial

  • Exit, le drapeau blanc !
    Le pays est en guerre ! En plein cinquième mois de bataille, à la dixième quinzaine de confinement, on entre dans une phase de guerre d’usure. Les prévisions de l’OMS ne rassurent guère. La pandémie risquerait de perdurer ! Mais, pas question de jeter l’éponge ! Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry, en sa qualité de chef de guerre, a été clair et net au Palais des Sports à Mahamasina, lors de l’inauguration du nouveau Centre de traitement de la Covid (CTC), quand il a déclaré que « Nous ne hisserons jamais le drapeau blanc ». Il est vrai que le pays fait face à un ennemi invisible et redoutable mais il écarte l’option ou l’hypothèse de courber l’échine ! Et partout dans ses déplacements, Rajoelina ne manque pas d’encourager les « soldats ». Le personnel soignant, la population des Régions contaminées et les responsables étatiques à tous les niveaux…

A bout portant

AutoDiff