Publié dans Société

Marovoay - Un taxi-brousse parti en tonneaux, 4 morts, 19 blessés

Publié le mardi, 20 août 2019

Un minibus appartenant à une coopérative de transport, était parti en plusieurs tonneaux lundi dernier près de Marovoay, sur la RN4, faisant 4 morts et 19 blessés dont 8 graves. Ces derniers ont dû être évacués dans la Capitale à cause de la gravité de leur état. Le drame s’est produit à 13 km de cette localité, le véhicule faisant route vers Antananarivo via Mahajanga.

 

La roue arrière du véhicule a été le siège d’une crevaison juste à un moment où il a abordé un virage. Réalisant que le contrôle allait lui échapper, le conducteur a encore tenté une ultime manœuvre pour maîtriser la trajectoire du minibus. Mais avec sa vitesse, ses tentatives n’ont fait que déstabiliser davantage le véhicule, ce qui a aggravé la situation. « J’ai bien vu l’homme ainsi qu’un passager en train de  manœuvrer ensemble le volant pour tenter de redresser la trajectoire du minibus qui roulait en zig-zag. Malheureusement, leurs tentatives ont au contraire fait partir le véhicule en tonneaux, au moins 4 fois,  avant qu’il ne bascule finalement dans un ravin », raconte le témoin. Le chauffeur fut interpellé et il devrait être encore placé en garde à vue dans les locaux de la Brigade de gendarmerie locale pour une enquête.

 F.R. 

Fil infos

  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !
  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison

La Une

Editorial

  • Bons réflexes
    A la guerre comme à la guerre ! On se défend par tous les moyens. On attaque sans état d’âme. Un seul objectif : la défaite de l’ennemi.Depuis le 20 mars 2020, le pays va en guerre. Etant une île et se gardant l’idée de s’immiscer dans les affaires des autres (Etats), Madagasikara n’est pas censé faire la guerre sauf qu’en cas exprès d’invasion étrangère. Toujours fidèle au sacro-saint principe de Non-alignement et de la Non-immixtion dans les affaires d’autrui, la République de Madagasikara joue la carte de la neutralité. Toutefois, la République Malagasy dispose d’une Armée et se réserve le droit de riposter contre toute attaque de quelque nature que ce soit. Quoi qu’il en soit, l’Armée offre ses compétences pour prêter main-forte en cas de nécessité dans l’intérêt supérieur de la Nation. La guerre que nous menons, en ce moment, est une guerre atypique sinon insolite mais virulente.…

A bout portant

AutoDiff