Publié dans Société

Centre commercial à Antsirabe - Des employés indélicats volent leur patron

Publié le mercredi, 21 août 2019

Un grand centre commercial  de la capitale de Vakinankaratra a été victime d’un vol perpétré par ses propres employés. Dans la matinée du vendredi 16 août dernier, deux employés, M. et R., étaient chargés par leur patron de faire un versement en espèce d’un montant de 119 720 000 ariary à l’agence locale de la BMOI à bord de la voiture de la société.  « Un quart d’heure après leur départ, le patron du centre commercial a reçu un coup de fil de M. et R. comme quoi ils ont été attaqués par deux bandits en moto qui leur ont volé tout l’argent, en emportant avec eux le sac le contenant », narre le commissaire de police de la ville d’eaux. Les deux employés ont été les premiers suspects dans cette affaire qui sentait un coup monté. En effet,  la caméra de surveillance du centre commercial a bien enregistré les faits et gestes des deux hommes dès leur départ. Un autre employé, dénommé F., était lui aussi dans le coup dans la mesure où il était chargé de s’enfuir en moto avec le butin. Après des enquêtes et la reconstitution des faits, le dossier a été transféré hier au Parquet. A l’issue de leur audition, les trois employés indélicats ont été placés de suite à la prison d’Antsirabe en attendant leur procès.  De son côté, le propriétaire du centre commercial a pu récupérer une grande partie de l’argent bien que les trois employés aient pu tout de même soustraire plus de 100 000 ariary.
Jeannot Ratsimbazafy

Fil infos

  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !
  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison

La Une

Editorial

  • Bons réflexes
    A la guerre comme à la guerre ! On se défend par tous les moyens. On attaque sans état d’âme. Un seul objectif : la défaite de l’ennemi.Depuis le 20 mars 2020, le pays va en guerre. Etant une île et se gardant l’idée de s’immiscer dans les affaires des autres (Etats), Madagasikara n’est pas censé faire la guerre sauf qu’en cas exprès d’invasion étrangère. Toujours fidèle au sacro-saint principe de Non-alignement et de la Non-immixtion dans les affaires d’autrui, la République de Madagasikara joue la carte de la neutralité. Toutefois, la République Malagasy dispose d’une Armée et se réserve le droit de riposter contre toute attaque de quelque nature que ce soit. Quoi qu’il en soit, l’Armée offre ses compétences pour prêter main-forte en cas de nécessité dans l’intérêt supérieur de la Nation. La guerre que nous menons, en ce moment, est une guerre atypique sinon insolite mais virulente.…

A bout portant

AutoDiff