Publié dans Société

Mandela Day à l'université d'Antananarivo - La valorisation des déchets demeure une priorité

Publié le jeudi, 29 août 2019

Promotion de l'Esprit Nelson Mandela à l'université. Dans le cadre de la Journée internationale de ce militant de la cause anti-apartheid et premier Président noir d'Afrique du Sud, la fondation Telma avec  l'ambassade de l'Afrique du Sud  à Madagascar ont choisi trois axes d'intervention dont l'assainissement et la gestion des déchets. Cette année, le grand nettoyage de l'université d'Antananarivo et de ses alentours a mobilisé l'attention et  les intérêts de tous les acteurs . « Un grand  problème de gestion de déchets  est constaté sur le campus universitaire.

La fondation Telma s'est mobilisée pour en apporter des solutions » affirme Jay Ralitera, responsable des projets environnement et développement durables au niveau de la fondation Telma. Et cette action entre dans la réalisation des activités s'y rapportant. Outre cette opération d'assainissement, la valorisation des déchets  à Ankatso consiste également à initier le compostage et le triage des ordures à Ankatso. A cela s'ajoute la  formation des étudiants ainsi que la population environnante. Pour le président de l'université d'Antananarivo, Mamy Ravelomanana, une telle action représente des gestes pour l'humanité que Mandela a toujours soutenue de son vivant.

Toujours dans cette optique de lutte contre la justice sociale tant voulue par ce grand défenseur des droits de l'homme,  l'année dernière, un Centre de santé de base niveau II   (CSB II)  a été même inauguré dans l'enceinte du campus, poursuit-il. Et depuis, son  opérationnalisation, une centaine de bébés y  sont nés. Ce qui démontre que les services offerts représentent ainsi un soulagement  au niveau de la santé pour les habitants avoisinants, des résultats qui répondent, encore une fois, à la valeur de Nelson Mandela, confirme la fondation Telma. En ce qui concerne la troisième phase du projet, elle va se concentrer sur le développement du concept d'évènement. « Nous allons œuvrer à ce que les actions concrètes se traduisent en impact direct touchant toutes les personnes », indique Jay Ralitera.

Rappelons que trois ans de cela, l'ambassade de l'Afrique du Sud a mandaté les entreprises opérant à Madagascar  pour les parrainer dans leurs actions autour de Mandela au niveau des 6 universités publiques de Madagascar.  Et c'est l'université d'Antananarivo que le groupe Axian a mobilisée. « A l'époque, notre contribution s'est  juste limitée à l'organisation dudit événement. Mais en tenant compte de notre manière de penser et d'agir, nous nous sommes dit  que nous n'allons pas juste faire un événement, nous voulons  avoir des impacts durables des actions entreprises sur toute la population que ce soit universitaire ou dans les proximités d'où la naissance du projet avec l'université d'Ambohitsaina », raconte Jay Ralitera.

K.R.

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff