Publié dans Société

Expulsions de Malagasy aux Comores - Une enquête en cours…

Publié le mercredi, 04 septembre 2019
Expulsions de Malagasy aux Comores - Une enquête en cours… Photo d'illustration prise sur Inertet

Un sujet polémique sur la toile, ces derniers jours. Une vingtaine de ressortissants malagasy ont récemment été expulsés des Comores à cause de leur situation irrégulière. D’autres versions ont toutefois été véhiculées sur les réseaux sociaux, en avançant que ces Malagasy s’y seraient rendus pour les vacances. Mais une fois sur place, leurs papiers auraient été confisqués avant qu’ils seraient enfermés dans un endroit pendant des heures, sans explication. Informé sur ce refoulement, le ministère des Affaires étrangères (MAE) vient d’informer, à travers un communiqué en date d’hier, qu’une enquête est actuellement en cours en collaboration avec les autorités comoriennes. Ceci dans le but d’établir la véracité des faits. « Il ressort des échanges avec les autorités comoriennes qu’une partie des ressortissants malagasy concernés par ces mesures a été refoulée, faute de visa. Par ailleurs, d’autres personnes sont effectivement détentrices de visa mais ne disposent pas d’un titre de voyage pour leur retour. En effet, l’existence de ce titre de voyage est requise pour tout voyage de court séjour à l’étranger. Après consultation entre les deux pays, les enquêtes continuent tant aux Comores qu’à Madagascar afin d’éclaircir la situation et assurer le respect des réglementations en vigueur en cas d’expulsion », communique le MAE.
 

« Allégations fallacieuses »
 Pour sa part, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale chargée de la diaspora a tenu à apporter un démenti catégorique. Ce département qualifie même d’« allégations fallacieuses » les faits relayés sur certains sites « peu crédibles », toujours selon ses dires, faisant état d’une traque des ressortissants malagasy aux Comores. « Le ministère tient à réaffirmer son profond et indéfectible attachement à la liberté de circulation dans un cadre légal et règlementaire entre les deux pays… La récente rencontre du ministre comorien des Affaires étrangères, Souef Mohamed El-Amine, avec son homologue malagasy, Naina Andriantsitohaina, en marge des travaux de la TICAD 7 au Japon, témoigne de la détermination commune à franchir un nouveau palier dans les relations entre les 2 pays. La tenue en octobre prochain de la Commission mixte Comores-Madagascar permettra d’approfondir ces discussions et d’aborder de nombreux sujets d’intérêts communs, notamment l’allègement des conditions de séjour de nos ressortissants respectifs… », informe le ministère comorien, dans son communiqué de presse en date de mardi dernier. Quoi qu’il en soit, l’on attend les résultats de l’enquête…
Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité
Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff