Publié dans Société

Enlèvement et viol d’une mineure à Antaninandro - Le suspect arrêté par la Gendarmerie

Publié le lundi, 16 septembre 2019

Une jeune fille de 17 ans,  domiciliée à Antaninandro Sainte-Marie kely, a été violée par un individu dimanche dernier à Andakana, sur la RN4. Le suspect, J., âgé de 46 ans, domicilié également dans le même quartier que la victime et en cavale depuis ce drame, était finalement arrêté hier vers le milieu de la journée du côté de Mahitsy. « Nous ne pouvons pas encore nous prononcer largement dessus. Cependant, le fuyard a beau se cacher, mais les gendarmes ont fini par le retrouver », s’est contenté d’expliquer une source auprès de la Gendarmerie.

 

Actuellement, il croupit dans une cellule de la Brigade de Mahitsy pour la poursuite de l’enquête. Notons que la jeune fille était piégée en même temps que son amie de 22 ans par le quadragénaire. Elles sont donc saines et sauves après cette terrible soirée du dimanche. Déjà vers la fin de l’après-midi dimanche dernier, le quartier de Sainte-Marie kely grouillait de Forces de l’ordre venues à bord de 4x4 pick-up. Ils y ont recherché le fugitif jusque dans son domicile. Ces gendarmes y étaient restés pendant au moins une heure et demie pour enquêter les proches de J.

Puisque le suspect s’était enfui de chez lui, les gendarmes ont alors arrêté deux membres de sa famille, notamment son épouse et sa sœur. Les deux femmes furent embarquées illico dans le véhicule de la Gendarmerie, menottes aux mains dimanche soir. Hier, notre source n’a pas voulu se prononcer si ces personnes avaient été relâchées ou non. Pour revenir dans déroulement des faits, tout a démarré par une plainte déposée à la Gendarmerie par les proches de la jeune fille dont le domicile n’est pas très loin de celui de J.

Selon un renseignement, le ravisseur aurait contacté la jeune fille mineure sur Facebook afin de mieux la piéger. Il aurait promis de lui un téléphone portable « I-Phone » de la plus récente version. Et de remettre personnellement cet objet de valeur entre les mains de sa victime à Antaninandro. Cependant, il a encore trouvé un autre moyen pour la piéger davantage. Il a avancé un problème technique sur l’I-Phone et qu’il a donc fallu voir un technicien qui habite, selon ses propos, à Ivandry, pour le résoudre. Or, une fois que le trio s’est mis en route à bord du 4x4 de J., ce dernier a simplement pris la direction d’Andakana.

Là, il a menacé les jeunes filles tout en verrouillant les portières du véhicule. Il a obligé la plus âgée à rester sur le siège du devant, pendant qu’il a violé la plus jeune sur la banquette arrière. A un moment donné, la première a réussi à s’échapper puis alerter les gendarmes situés à Ambohidratrimo.

Franck Roland

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité
Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff