Publié dans Société

Banditisme à Toliara - Les dahalo séquestrent le mari et  violent l’épouse

Publié le mardi, 17 septembre 2019

Vers 9 heures le 13 septembre dernier, des dahalo armés de fusil de chasse s’étaient emparés de force de 30 bœufs appartenant à un éleveur nommé Velodira.  Cette scène s’est produite à Milenaky Ankililaoka à Toliara. Les agresseurs  ont ligoté le berger avant de procéder à cette razzia.  En cours de chemin, ces dahalo ont croisé un couple en train de couper des herbes. Après avoir ligoté ce dernier, ils ont violé la femme. Puis, ils ont emmené l’époux avec eux et abandonné l’épouse  dans une forêt.

 

Cependant, cette dernière a pu se sauver et a avisé le poste avancé de la Gendarmerie nationale de Milenaky. Au cours de la poursuite, les Forces de l’ordre ont surpris 5 suspects dont les nommés R., M., Mb, K. et Re. Ces derniers étaient en train de désosser un bœuf parmi  ceux qu’ils ont volés. C’était le nommé Re. qui fut arrêté en premier. Il  a dénoncé l’identité des dahalo, les vrais cette fois.

En cavale, ces derniers  ont pris la direction vers l’Est. 10 éléments du groupement de la Gendarmerie nationale d’Atsimo Andrefana dirigés par l’officier adjoint du commandant de ce groupement à bord d’un véhicule se sont précipités à Milenaky Ankililaoka pour engager la poursuite. Enfin, 5 éléments du poste avancé de la Gendarmerie nationale de Milenaky ont procédé aux constatations.

Franck R.

Fil infos

  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 
  • Sénatoriales - Sans surprise, le parti TIM officialise son boycott
  • Extradition de Raoul Arizaka Rabekoto - La partie malagasy attend la réaction des autorités françaises et suisses
  • Encadrement juridique des élections - La CENI avance des « amendements »
  • Détournements à la CNAPS - L’Exécutif amorphe contre Raoul Arizaka Rabekoto
  • Palais d'Iavoloha - L'ambassadeur « malgachophone » fait ses adieux
  • Carburants - L’Etat doit encore 83 milliards d’ariary aux pétroliers
  • KMF-CNOE – Etat malagasy - Le Conseil d’Etat se déclare incompétent

Editorial

  • En avant, la relance !
    Le pays suffoque. L'économie s'agenouille. La pandémie de Covid-19, la faucheuse, menace toujours. C'est dans une telle atmosphère moribonde que le peuple malagasy est appelé à avancer, à relever ensemble le défi de la relance. L'Etat desserre l'étau du confinement. Apparemment, le bilan de la Covid s'améliore au fil des jours. Le nombre de décès diminue considérablement jusqu'à descendre à zéro ces derniers jours. Certes, le bilan des nouveaux cas de contamination continue à garder son rythme mais les chiffres restent modérés jusqu'alors. Raison pour laquelle les décideurs politiques au niveau de l'Etat osent prendre des mesures courageuses dans le sens du déconfinement. Il en faut bien du fait que tout le pays risque de payer trop cher le coût d'un confinement continu.

A bout portant

AutoDiff