Publié dans Société

Agression d’un passager à Analavory - Plainte pour violence et voies de fait contre deux rabatteurs

Publié le mercredi, 18 septembre 2019

Mardi dernier, un chef de famille de 45 ans fut grièvement blessé à la suite de son agression par un rabatteur ou « mpanera » et le fils de celui-ci. Les faits se sont déroulés à la gare routière d’Analavory Itasy. La victime était déjà dans le taxi-brousse pour rentrer chez lui lorsque le rabatteur en cause l’a obligé de sortir du véhicule et de monter dans un autre. Puisque le quadragénaire n’a pas voulu bouger d’un iota, l’agresseur supposé et son fils l’ont entraîné de force hors du véhicule.

 

Là, le fils l’a roué de coups, situation qui a provoqué de sérieuses blessures sur le visage du quadragénaire. Son nez a éclaté ou presque, et sa mâchoire cassée. Après cela, la victime était venue se plaindre auprès de la Gendarmerie qui a dépêché deux de ses éléments pour l’accompagner vers un centre de soins. Les médecins lui ont délivré un certificat avec un repos médical de 21 jours. Hier, le quadragénaire a déposé une plainte auprès de la Gendarmerie. Le commandant de celle-ci ne peut pas s’en cacher des habitudes de ces « mpanera » d’user de violence. Certaines sources ont avancé que ces deux-là se croiraient avoir l’impunité du fait qu’ils sont des proches d’une personnalité à Analavory. A preuve, ils ont également porté plainte, à leur tour.

Franck R.

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité
Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff