Publié dans Société

Fafah du groupe Mahaleo - L’hommage populaire au Palais des sports

Publié le mardi, 22 octobre 2019

L’inhumation de Rajaonarison Famantanantsoa, connu sous son nom d’artiste Fafah Mahaleo se tiendra cet après-midi à Rangaina-Ilafy, Antananarivo Avaradrano. Avant cela, un dernier hommage aura lieu au temple de l’église FJKM Tranovato Faravohitra. Par ailleurs, un concert d’adieu en son honneur sera organisé par les autres membres du groupe Mahaleo au Palais des sports et de la culture, Mahamasina. D’où la dépouille de cette icône de la musique malagasy y sera accueillie à 10h pour une décoration à titre posthume. Hier, une veillée funèbre s’est tenue au jardin d’Andohalo, le quartier où Fafah a grandi et qui a aussi marqué l’histoire du groupe.
Fafa s’est éteint, dimanche dernier à l’âge de 65 ans après avoir été admis à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona, situé à Ampefiloha.

Né le 13 mai 1954, il est l’un des piliers, pour ne pas dire le pilier du groupe Mahaleo - constitué au début des années 70 - et qui traverse jusqu’à l’heure actuelle presque trois générations. La voix de Fafah est présente sur les 80 % des chansons du groupe, et confirme la singularité de celle-ci selon les mélomanes. Au cours des deux dernières décennies, l’artiste a intégré le groupe « Feo Gasy » où sa voix et ses prestations scéniques ont fait toujours trembler l’auditoire. Il a aussi déjà chanté aux côtés de Bodo, Francia, Nini, Solofo, Luk, Mahery, Vi, Naly et Sefo, du groupe « Vavaka Hira Fiderana » (VHF).
 Recueillis par  Anatra R.

Fil infos

  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 
  • Sénatoriales - Sans surprise, le parti TIM officialise son boycott
  • Extradition de Raoul Arizaka Rabekoto - La partie malagasy attend la réaction des autorités françaises et suisses
  • Encadrement juridique des élections - La CENI avance des « amendements »
  • Détournements à la CNAPS - L’Exécutif amorphe contre Raoul Arizaka Rabekoto
  • Palais d'Iavoloha - L'ambassadeur « malgachophone » fait ses adieux
  • Carburants - L’Etat doit encore 83 milliards d’ariary aux pétroliers
  • KMF-CNOE – Etat malagasy - Le Conseil d’Etat se déclare incompétent

Editorial

  • En avant, la relance !
    Le pays suffoque. L'économie s'agenouille. La pandémie de Covid-19, la faucheuse, menace toujours. C'est dans une telle atmosphère moribonde que le peuple malagasy est appelé à avancer, à relever ensemble le défi de la relance. L'Etat desserre l'étau du confinement. Apparemment, le bilan de la Covid s'améliore au fil des jours. Le nombre de décès diminue considérablement jusqu'à descendre à zéro ces derniers jours. Certes, le bilan des nouveaux cas de contamination continue à garder son rythme mais les chiffres restent modérés jusqu'alors. Raison pour laquelle les décideurs politiques au niveau de l'Etat osent prendre des mesures courageuses dans le sens du déconfinement. Il en faut bien du fait que tout le pays risque de payer trop cher le coût d'un confinement continu.

A bout portant

AutoDiff