Publié dans Société

Boulevard de l’Europe - Une fillette meurt broyée par un camion

Publié le mardi, 05 novembre 2019

Atroce, émouvant et particulièrement révoltant! C’est du moins ce qu’on puisse décrire de l’accident de circulation survenu vers 8h du matin à Tsaramasay, sur le boulevard de l’Europe, hier.  En voulant traverser la voie, une petite fille de 8 ans a été renversée et est passée sous un camion fou transportant des briques !
D’après la Police, la victime aurait succombé sur le coup en raison du très violent choc qui l’a notamment touchée au niveau de la tête. De toute façon, la vue de la scène montrant ce corps inerte, que les gens ont recouvert d’un linge, ne mérite pas d’être narrée tant elle peut choquer au plus haut point.
Sitôt après son arrestation par la Police, le chauffeur, un homme de 22 ans, a été conduit à l’hôtel de Police à Tsaralàlàna. Après l’enquête d’usage, il sera bientôt déféré au Parquet. D’après une information, la fillette étudie du côté d’Anjanahary. Puisque la maîtresse d’école n’était pas arrivée, les responsables de l’établissement ont alors pris la décision de renvoyer les élèves chez eux. C’était sur le chemin du retour que la mort a alors tragiquement emporté la victime.

Pour le moment, les circonstances exactes du drame n’ont pas été élucidées. Certains ont avancé que la fillette a été raccompagnée par un membre de sa famille. D’autres, par contre, ont affirmé qu’elle a marché seule sur cet axe particulièrement dangereux. Néanmoins, l’opinion est unanime sur un point : les camions qui circulent dans la ville ont été particulièrement meurtriers ces deux dernières semaines. « Trop, c’est trop ! Il faut que ça s’arrête ! Une mesure draconienne s’impose », enragent les observateurs. A part le drame  survenu à Tsaramasay hier, au moins trois motocyclistes ont été tués de façon dramatique d’un point à l’autre de la Capitale, tout cela ayant été le fait des camions.
Franck Roland

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff