Publié dans Société

Affaire Miss Madagascar-CMM - Problème résolu, des engagements signés…

Publié le jeudi, 07 novembre 2019

Une issue trouvée ! La hache de guerre entre les Miss Madagascar depuis 2015 et le CMM (Comité Miss Madagascar) semble désormais enterrée. La ministre de la Communication et de la Culture (MCC), Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, a accueilli, hier en son bureau à Anosy, la Miss Madagascar 2019, Valérie Anne Binguira, et des membres du CMM. Une occasion pour chaque partie de donner sa version des faits suite aux conflits, récemment publiés sur les réseaux sociaux et dans la Presse. C'était également une opportunité de résoudre les mésententes, avec le ministre comme « réconciliatrice ». Selon les informations recueillies, chaque partie a reconnu ses torts face à cette affaire lors de l'audience individuelle, avant la tenue d'une face à face afin de déterminer les solutions.

 

Outre l'adoption de résolutions, des engagements individuels ont pu être pris et signés. Ainsi, le CMM s'engage à faire l'inscription de Miss Madagascar 2019 au « Miss Monde 2019 ». Ce concours de beauté international se tiendra à Londres au mois de décembre prochain, avec plus de 90 candidates qui se sont déjà manifestées. Le Comité va s'assurer également de l'accréditation et de l'assistance technique de la représentante de Madagascar. Pour sa part, Valérie Anne et ses partenaires devraient prendre en charge toutes les dépenses y afférentes. « Après la réunion, je vais en parler avec mes collaborateurs afin de voir ce qu'ils peuvent faire pour me soutenir techniquement et financièrement. En tout cas, ma participation au Miss Monde est désormais facilitée », rend compte la Miss Madagascar 2019, jointe au téléphone.

« La participation de Madagascar au Miss Monde 2019 ne sera que bénéfique pour le pays. L'on devrait se donner la main et se soutenir afin que notre Miss puisse y aller pour nous représenter », conclut le numéro un du MCC. Reste à savoir si Valérie Anne pourrait compléter son dossier avant le 14 novembre prochain, date limite d'inscription au Miss Monde. Elle devra également trouver les moyens nécessaires pour rejoindre Londres. A titre de rappel, Miss Madagascar 2019 semble avoir la cote puisqu'elle figure parmi les Top 20,  selon les sondages et les informations publiées sur la page de ce concours de beauté international. Affaire à suivre !

Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff