Publié dans Sport

MJS-Plan Marshall - 80 Districts seront dotés d’infrastructures sportives

Publié le mardi, 30 juin 2020

80 Districts sur les 119 existants à Madagascar bénéficieront du plan Marshall au niveau des infrastructures sportives. Une grande révolution. Depuis plus d’un demi-siècle, le département de la Jeunesse et de Sports était laissé en bas de la liste des priorités de l’Etat. Depuis son avènement à la tête du pays, le Président de la République Andry Rajoelina a mis les bouchées doubles pour concrétiser le contenu du Velirano numéro 13 : « Faire le sport une fierté nationale ».

 

Pour le ministère de la Jeunesse et des Sports, dirigé par Tinoka Roberto Raharoarilala, il s’est entretenu avec les opérateurs et entrepreneurs dans le cadre du lancement du plan Marshall à Iavoloha.

D’après le ministre des Sports, durant son exposé, deux types d’infrastructures restent la priorité absolue dans le plan Marshall : 15 gymnases couverts de 1000 places pour 15 Districts dont Farafangana, Faradofay, Ambovombe, Ampanihy, Fenoarivo-Atsinanana, Mahanoro, Ihosy, Maintirano, Antsohihy, Mandritsara, Sambava, Vohemar, Betafo, Ikongo et Manakara en bénéficieront.

Trois autres  gymnases couverts de 4000 places seront construits dans les villes de Mahajanga, Toamasina et Toliara.   31 terrains synthétiques entourés de gradin de 1000 places seront érigés dans 31 Districts  à savoir Ambatofinandrahana, Manandriana, Fandriana, Maintirano, Antanifotsy, Sainte-Marie, Andapa, Ambanja, Andilamena, Farafangana, Antalaha, Soanieranivongo, Marovoay, Manjakandriana, Fianarantsoa I, Vohemar, Anjozorobe, Maevatanana, Vangaindrano, Soavinandriana, Arivonimamo, Amboasary Atsimo, Vondrozo, Ambatoboeny, Fenoarivobe, Sakaraha, Analalava, Maroantsetra, Mananara Avaratra, Manja et Lalangiana. Le plus majestueux de tout cela reste le stade Barea Mahamasina qui sera réhabilité à 40 880 places au lieu de 2500 seulement auparavant.

Dans la foulée, le ministre a également précisé aux auditeurs les conditions d’éligibilité à l’appel d’offres. Et avec ce plan Marshall, les opérateurs résidant dans les lieux d’implantation des infrastructures auront ainsi une opportunité pour postuler aux marchés.

Le Président n’a pas lésiné sur les moyens pour doter le département de la Jeunesse et des Sports de ressources conséquentes à la mesure des ambitions escomptées. Le budget du MJS a été révisé à 13 milliards d’ariary au lieu de 8 milliards d’ariary.

Après la consécration du    Président de la République Andry Rajoelina, comme    champion de l’éducation physique de qualité et des sports en Afrique, lors de la conférence des ministres africains pour la mise en œuvre du plan de Kazan en Afrique, à Antananarivo, en septembre dernier, Madagascar se verra bénéficier de financements extérieurs conséquents émanant des partenaires internationaux tels que l’ Union africaine et l’UNESCO.

Recueillis par Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Vols de rapatriement - «Les autorisations se négocient entre les Etats », dixit l’aviation civile de Madagascar
  • Factures JIRAMA mars-août - Le paiement reporté en 2021
  • Assassinat de Danil Radjan - Qui est le quatrième meurtrier ?
  • Pour les pays touchés par la pandémie de Covid-19 - Andry Rajoelina propose l’effacement de la dette
  • Code de la communication médiatisée - La boucle est bouclée
  • Flambée des cas de Covid-19 en Europe - Crainte sur la réouverture du ciel malagasy !
  • Maire d’Antananarivo - Le grand « moral » de Naina Andriantsitohaina
  • Sénatoriales - De quoi a peur le Groupe du Panorama ?
  • Affaire Raoul Arizaka Rabekoto - L'INSCAE réagit et précise
  • Tovonanahary Rabetsitonta sur la pandémie - « Les mesures préconisées par l'Etat malagasy ont été efficaces »

Editorial

  • Tache d’huile !
    Une brèche suffit pour que le fût d’huile déverse au compte-gouttes ou à gogo son contenu. L’huile, à la différence des autres liquides, a une propriété unique de se répandre tout naturellement couvrant le périmètre autour duquel elle est déversée. La tache envahit le pourtour. Le Chef de l’Etat accède à la demande de la population du Sud-est de considérer la scission de la Région de Vatovavy - Fitovinany en deux. Le débat autour de la question vient d’avoir lieu. Des notables de la Région, des chefs coutumiers, des élus et d’autres sensibilités se sont réunis autour d’une table sous la direction du Président pour en débattre. Hormis l’épineuse question de la répartition des six Districts à chacune des deux nouvelles Régions qui, en fait, crée des vagues, la démarche fait école.

A bout portant

AutoDiff