Publié dans Sport

Stade « Manara-penitra » - Livraison dans 40 jours pour Ankazobe

Publié le vendredi, 25 septembre 2020

Au fur et à mesure, les promesses présidentielles se concrétisent comme c’est le cas du District d’Ankazobe. Outre les infrastructures comme le grand marché de la ville, qui n’attend que son inauguration officielle, prochainement, sans parler des routes qui relient les Communes dudit District, le stade est en voie de finition.  La Commune urbaine d’Ankazobe sera probablement la première localité qui verra son terrain « manara-penitra » livré parmi tant d’autres dans tout Madagascar. Les travaux sont déjà terminés à 70%. D’ici une semaine, la répartition des gravillons qui accueillera le terrain synthétique sera terminée avec la toiture de la tribune centrale de 14 m de longueur. Une fois que l’achèvement du gradin pouvant recevoir 1000 places sera terminé, l’équipe passera à la superfinition, la peinture etc. Effectivement, selon notre estimation, le stade sera livré dans un délai de 30 ou 40 jours », avance Alvin Randrianorosoa, chef de chantier. Le terrain d’Ankazobe sera aussi doté d’une piste d’athlétisme en tartan de 7 couloirs. En un mot, l’infrastructure sera apte à recevoir des matches internationaux après son ouverture.

Le gouverneur de la Région Analamanga, Hery Rasoamaromaka, accompagné par le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Tianarivelo Razafimahefa, ont effectué une visite dans le District d’Ankazobe. Un atelier a été organisé avec les maires et leurs conseillers des 15 Communes incluses dans le District d’Ankazobe. Il  s’est ensuivi une visite des infrastructures. 

« A seulement un an et demi de son mandat, les promesses présidentielles commencent à prendre forme. Notre Président Andry Rajoelina travaille. Certains politiciens influencent le peuple que les constructions d’infrastructures semblent bien loin d’être une priorité en cette période de crise sanitaire. En disant même que cela ne se mange pas. Qu’ils sachent que beaucoup de familles vivent grâce aux chantiers bâtis partout à Madagascar. Et que chaque ministère à ses priorités. Les stades sont des priorités pour les ministères de la Jeunesse et des Sports. Celui de l’Eau, de l’Agriculture, de l’Energie ou celui de la Santé publique ont aussi leurs priorités respectives », a martelé le gouverneur d’Analamanga, Hery Rasoamaromaka.

A noter que le terrain pourra accueillir des rencontres sportives d’ici 2 mois. 32 autres stades identiques à celui d’Ankazobe seront aussi inaugurés dans les prochains mois. Des promesses du Président Andry Rajoelina, comme le stipule le défi numéro 13 de l’IEM (Initiative pour l’Emergence de Madagascar).

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Mobilisation face au Kere dans le Sud - Les députés offrent 8,5 tonnes de riz
  • Taxes pétrolières pour l’environnement - Détournement de 15 milliards destinés à l’OLEP
  • Lutte contre la Covid-19 - La communication, arme absolue utilisée par l’Etat
  • Village et Rova d’Ambohimanga - Les habitants retrouvent le goût de l’eau potable
  • Présidence de la Confédération africaine de football - Ahmad brigue un second mandat !
  • Assemblée nationale - Le calme plat
  • Pension de retraite pour les députés - Oui mais…
  • Loi sur la communication médiatisée - Les acteurs dans les Régions mis au parfum
  • Pension de retraite pour les députés - Razanamahasoa Christine précise
  • Fonctionnaires fantômes - La coupure des salaires effective

La Une

Editorial

  • Avec ou sans … !
    L’absentéisme. C’est le mode opératoire opté des sénateurs de l’Opposition pour exprimer leur… colère. En effet, Thierry Raveloson, Andriamandavy Riana, Olga Ramalason et compagnie, les sénateurs HVM et TIM, boudent. Ils désertent les séances de la Session ordinaire (la dernière du genre) de leur institution. Un manquement flagrant envers le devoir sacré qu’ils sont censés assumer en tant qu’élus. Et ils sont payés pour ! En droit de leur réclamer des comptes, les contribuables suivent de près la situation. A moins que ces « têtes brûlées » du Palais de verre renoncent à toucher leurs indemnités et avantages divers. C’est à voir !Arrivé en fin de parcours, le mandat des sénateurs se termine mal pour ne pas dire en queue de poisson. En tout cas, les sénateurs de l’Opposition doivent s’attendre à une telle mésaventure. En 2018, au tout début de la campagne électorale, le candidat Rajoelina annonçait déjà la…

A bout portant

AutoDiff