Publié dans Sport

Match Côte d'Ivoire-Madagascar - Le doute se confirme pour Dupuis

Publié le lundi, 02 novembre 2020

Sceptique sur la tenue de la double confrontation qui devrait opposer la Côte d'Ivoire et Madagascar, prévue le 12 novembre prochain pour le match aller et le 17 novembre pour le match retour, le doute se confirme pour le sélectionneur national, Nicolas Dupuis. Après avoir saisi la Fédération malagasy de football d'entamer les démarches auprès de la Confédération africaine de football (CAF) sur une demande de report des matches éliminatoires pour la CAN 2022, au vu de l'annonce d'un mois de confinement en France fait par le Président de la République, Emmanuel Macron.

Une situation d'urgence qui interdit à 17 joueurs appelés sur les 25 convoqués d'honorer leur convocation à défendre les couleurs de l'équipe nationale. A cause de la fermeture des frontières, les expatriés ne pourront pas venir au pays et auront du mal à revenir ensuite dans l'Hexagone.

Hormis cette situation sanitaire, le coach des Barea, Nicolas Dupuis, n'a pas caché son inquiétude vis-à-vis de la situation politique en Côte d'Ivoire, les violences qu'il peut y avoir. « En condition de ce qui se passera là-bas, on fera le nécessaire et on demandera à ne pas jouer en Côte d'Ivoire », a-t-il avancé lors d'une émission sur une chaîne privée de la Capitale.

Quant à l'avenir des Barea, le technicien français rassure sur le rajeunissement de son effectif. « On a aujourd'hui une cinquantaine de noms de joueurs expatriés capables de jouer en sélection », souligne Nicolas Dupuis.

En toute logique, le coach des Barea s'est expliqué sur l'absence des joueurs nationaux dans sa liste. « Le championnat local ayant été arrêté en mars ou en avril, les joueurs locaux sont totalement hors de forme ». C'est pour cela que pour la première fois, il n'a pas pris de joueurs de champs locaux. Il a tout de même précisé que « grâce à la pro league, le niveau de compétition a fait augmenter celui technique des joueurs actuellement ».

Recueillis par E.F.

Fil infos

  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
  • Assemblée nationale - Deux nouveaux députés à l’Hémicycle de Tsimbazaza
  • Sécheresse dans le sud - Le stockage d’eau comme priorité
  • Trafic illicite de 73,5kg d’or - Mali confirme l’usage de faux par les trois ressortissants malagasy
  • Journée des officiers - Une célébration sobre et symbolique à Iavoloha
  • Trafic illicite de 73,5kg d’or - L’avion de la STA saisi !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Esprit solidaire !
    L’heure est grave ! L’intraitable « Kere » dans le Sud fait fuir des gens. La Covid-19 reprend le poil de la bête. La violence atteint le paroxysme. Les sociétés et entreprises ne sont pas encore sorties de l’auberge des suites des frappes aveugles de la pandémie du coronavirus durant l’année passée. Le moment crucial arrive où nous devons, tous sans exception, faire preuve d’esprit solidaire. Chacun doit se sentir concerné sans être forcément responsables du malheur d’autrui. La solidarité nationale s’avère être la solution la meilleure sinon l’idéal.Dans le Sud, l’intensité de la sécheresse atteint, cette fois-ci, un degré… inhumain. Quand les gens de la région concèdent à fuir ou à abandonner la terre de leurs Ancêtres, leurs animaux d’élevage et leurs activités cela explique une situation inédite voire intenable. Depuis l‘époque coloniale jusqu’à un passé récent, les autorités publiques ont tenté de convaincre les habitants du grand Sud,…

A bout portant

AutoDiff