Publié dans Sport

Judo TIMA - Carton plein pour les Malagasy 

Publié le dimanche, 27 novembre 2022

Rideau sur le tournoi international de Madagascar de judo  qui s’est tenu les 26 et 27 novembre derniers au gymnase couvert d’Ankorondrano. Les judokas malagasy se sont illustrés devant les Réunionnais. Notamment chez les dames sur les sept titres mis en jeu dans les 7 catégories ( -48kg, -52kg, -57kg, -63kg, -70kg, -78kg,  seule la médaille d'or des +78kg a échappé à Durianah Haingoniaina face à la Réunionnaise Mayla Bertschy. 

Chez les messieurs sur les 7 catégories,  les Réunionnais se sont adjugés de deux titres, les moins de 81kg et le moins de 66kg.  Les moins de 60kg, les moins de 70kg, les moins de 73kg et les moins de 90kg, les moins de 100 et les plus de 100 kg étaient dominés par les Malagasy. 

Le tournoi a repris cette année après l’arrêt dû à la Covid.  L’occasion aussi pour les judokas de la région océan Indien de s'évaluer par rapport aux Jeux des îles que Madagascar abritera dans 7 mois du 25 août au 4 septembre 2023. Pour les changements de dernière heure, les Comores qui ont prévu d’envoyer des judokas sont restés à quai. Les Mauriciens n’ont pu honorer leur engagement faute de vol vers Madagascar. Le prochain rendez-vous de la fédération malagasy de judo est prévu dans un mois pour le championnat de Madagascar. 

Désemparés

Après des regroupements qui se sont enchaînés à l’initiative de la fédération malagasy de judo, les dirigeants commencent à être désemparés.  A court d’argent, nous faisons appel à l’Etat malagasy quant à la préparation de nos athlètes.  Après deux regroupements de l’équipe nationale sous notre charge, trois compétitions nationales en trois mois dont nous sommes la seule discipline  à avoir tenu ce challenge, nous sommes à court de moyens.  Franchement,  il faut dire que nous n’avons plus les moyens de préparer ces athlètes », plaide Eric Bruno Said président de la FMJ.

Pour revenir au TIMA, ce sont les six premiers de chaque catégorie et les deux premiers juniors qui ont été présélectionnés pour défendre les couleurs malagasy. 

 

Elias Fanomezantsoa 

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff