Publié dans Sport

Comité olympique - Siteny rempile pour un 4ème mandat

Publié le dimanche, 15 janvier 2023



Siteny Thierry Randrianasoloniaiko vient d’être réélu par 30 fédérations sur 31 à la tête du Comité olympique national pour un 4ème mandat ce samedi 14 janvier à Toliara. Etant candidat unique, le président du Comité olympique malagasy est élu à l’unanimité à sa propre succession par les 30 fédérations présentes à l’assemblée générale élective, seule une fédération était signalée absente.
Le président du COM a manifesté sa volonté de lutter pour les intérêts de toutes les fédérations.  Les ingérences du ministère de tutelle et de l’Etat dans les fédérations ont entrainé la suspension de deux disciplines vis à vis de leur instance internationale respective à savoir le karaté et la pétanque. Siteny Randrianasoloniaiko ne restera pas les bras croisés face à cette situation.
Sa réélection est une suite  logique et aussi une confiance mutuelle du sport malagasy, africain et mondial. Notons que Siteny Randrianasoloniaiko est également le président de l’Union africaine de judo ( UAJ) et vice -président de la fédération internationale de judo.
Rappelons que l’avènement de Siteny à la tête du CNO remonte à sa première élection en 2011. Puis en 2015 et 2019. La dernière fois, il était déjà aussi candidat unique si en 2015 il s’est opposé contre Jean Michel Ramaroson, président de la fédération malagasy de basketball. Ce dernier n’a pas fait le déplacement à la Cité du soleil mais la discipline a participé au vote par procuration de même pour la natation.
Elias Fanomezantsoa
 
 
 



Fil infos

  • Élection - L’Antoko Hiaraka Isika recadre l’Opposition
  • Gestion des risques et des catastrophes - Un centre national pour gérer les réponses d'urgence
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés d’Ankaboka et de Marovoay - « Nous allons nous entraider »
  • Jean-Claude de l'Estrac - « Madagascar était l'eldorado de l'océan Indien… »
  •  Velirano présidentiel - Le projet « Téléphérique » va bon train !
  • Economie bleue - Maroc apprend de Madagascar
  • Lutte anti-corruption - « Madagascar a fait un bond de 16 places depuis 2019 »
  • Vakinankaratra - Le voyage en immersion pour relancer le tourisme
  • Îles Eparses  - Le SECES écarte toute idée de cogestion 
  • Mobile money - Les systèmes d’arnaque se diversifient

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la haute trahison !
    Ketakandriana Rafitoson remet de fait en cause l’appartenance des Iles Eparses dans le giron de la République Malagasy. En effet, la directrice pays de l’ONG Transparency International Initiative Madagakasikara (IT-IM) fustige la cause nationale. Elle défend ouvertement la position de la France selon laquelle ces petites îles font partie intégrante du territoire français. La directrice pays de l’IT – IM, au cours d’une interview accordée au quotidien français « Le Monde », à l’entame de l’année nouvelle 2023, portant sur plusieurs sujets touchant les relations entre les deux pays, Madagasikara et la France, émit un avis pour le moins controversé concernant la revendication des Malagasy en vue de la restitution des îles Eparses au sein du territoire de la République Malagasy. Ketakandriana Rafitoson prend le contre-pied de Madagascar « je m’interroge sur les liens qui nous unit à ces îles. Ce sont des terres inconnues par nous auxquelles nous ne…

A bout portant

AutoDiff