Publié dans Sport

Rugby - Les 5 ligues marginalisées réclament une A.G.E.

Publié le jeudi, 19 janvier 2023


Les ligues régionales de rugby élues en toute légalité ont présenté leurs vœux aux passionnés pour l’occasion du nouvel an, hier. Durant l’occasion, les cinq présidents ont aussi profité pour exprimer leur requête concernant la tenue d'une assemblée générale extraordinaire du Malagasy Rugby. Notamment après l’élection forcée tenue à Toliara. « En tant qu’organe suprême et délibérant de la fédération selon le statut de cette instance, seule une élection démocratique permettra au président du Malagasy Rugby de déterminer les membres du comité exécutif et aussi la voie qui lui permettra de gagner la reconnaissance de l’État malagasy via le ministère de la Jeunesse et des Sports.
Pour y parvenir, il faut une assemblée générale extraordinaire », selon un communiqué des ligues.
Ainsi, les cinq présidents des ligues font appel au ministère de tutelle à convoquer cette assemblée.
Rappelons que ces 5 ligues n’ont pas fait le déplacement à Toliara lors de l’élection fédérale. Pour eux, le comité d’organisation de l’élection n’est pas légal car il n’est pas désigné  par une assemblée. Le vote à Toliara renfermait beaucoup d’anomalies. De plus contrairement au règlement, leur convocation ne sont pas parvenus à eux que quatre jours avant l’élection au lieu de 15 jours, selon toujours nos interlocuteurs. La ligue de Diana n’a pas été invitée alors que c’est une ligue élue légalement sous l’observation du ministère. Pourtant celle de Boeny a été invitée. Rappelons qu’aucun membre du ministère, garant de la légalité de l’élection, n’a assisté à l’assemblée élective du Malagasy Rugby.
E.F.

Fil infos

  • Élection - L’Antoko Hiaraka Isika recadre l’Opposition
  • Gestion des risques et des catastrophes - Un centre national pour gérer les réponses d'urgence
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés d’Ankaboka et de Marovoay - « Nous allons nous entraider »
  • Jean-Claude de l'Estrac - « Madagascar était l'eldorado de l'océan Indien… »
  •  Velirano présidentiel - Le projet « Téléphérique » va bon train !
  • Economie bleue - Maroc apprend de Madagascar
  • Lutte anti-corruption - « Madagascar a fait un bond de 16 places depuis 2019 »
  • Vakinankaratra - Le voyage en immersion pour relancer le tourisme
  • Îles Eparses  - Le SECES écarte toute idée de cogestion 
  • Mobile money - Les systèmes d’arnaque se diversifient

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la haute trahison !
    Ketakandriana Rafitoson remet de fait en cause l’appartenance des Iles Eparses dans le giron de la République Malagasy. En effet, la directrice pays de l’ONG Transparency International Initiative Madagakasikara (IT-IM) fustige la cause nationale. Elle défend ouvertement la position de la France selon laquelle ces petites îles font partie intégrante du territoire français. La directrice pays de l’IT – IM, au cours d’une interview accordée au quotidien français « Le Monde », à l’entame de l’année nouvelle 2023, portant sur plusieurs sujets touchant les relations entre les deux pays, Madagasikara et la France, émit un avis pour le moins controversé concernant la revendication des Malagasy en vue de la restitution des îles Eparses au sein du territoire de la République Malagasy. Ketakandriana Rafitoson prend le contre-pied de Madagascar « je m’interroge sur les liens qui nous unit à ces îles. Ce sont des terres inconnues par nous auxquelles nous ne…

A bout portant

AutoDiff