Publié dans Sport

Éliminatoires Coupe du Monde - Les Barea signent une nouvelle victoire

Publié le vendredi, 07 juin 2024

Les Barea de Madagascar domptent les Cœlacanthes des Comores (2-1), hier, à l'issue d'une rencontre  palpitante et pleine de suspense jusqu'au bout. Après cette victoire contre les Comores, Madagascar est en tête du groupe 1 provisoirement devant les Cœlacanthes avec 6 points sur deux matchs gagnés et un perdu, au même point que les Comores et le Ghana qui ont aussi battu le Mali sur le même score (1-2) à l’extérieur.

Les protégés de Rôrô ont maîtrisé le match malgré leur statut d’outsider (avant la rencontre). Ils ont bien prouvé par les propos de leur coach que le statut de favori s’arrête au coup d’envoi de la rencontre. Car, Rayan Raveloson et ses camarades ont profité de la première erreur comorienne pour faire trembler le filet de Ben Boena, gardien comorien, seulement à la 57e seconde du coup d’envoi.

« Un match ne ressemble jamais à un autre ». Moi, je me suis concentré sur celui-ci. Nous sommes venus ici pour gagner et c’est chose faite. En tout cas, je suis heureux d’être arrivé là, merci aux joueurs et au peuple qui nous soutiennent de loin depuis le pays », relate Romuald Rakotondrabe, coach Rôrô.

Les Barea mènent un but à zéro. Le score reste inchangé jusqu’à la fin de la première période. Les Comoriens ont tout fait pour recoller au score mais les Thomas Fontaine, Rado et Couturier - l’homme sauveur des Barea deux  fois à la 76e et 83e - restent infranchissables.

Au retour des vestiaires, les Barea renversent la vapeur pour creuser l’écart. Tendry déclenche un offensif sur un tir renvoyé par Ben Boena, mais Rayan Raveloson, déjà buteur, se trouvait au bon endroit au bon moment pour faire le rebond, mais le poteau a sauvé le gardien avant que le milieu de l’AJ Auxerre rattrape la balle en premier et marque le but à la 66e pour son doublé.

Les Cœlacanthes ne lâchent pas le morceau tandis que coach Rôrô change de jeu, plus défensif pour garder les avantages, mais la fatigue commence à se faire sentir depuis la 80e minute de jeu. Les Comores réussissent à réduire le score dans les temps additionnels sur un but de Ben Nabouhane (90+4). Score final : 2 buts à 1, victoire des Malagasy.

Le premier objectif est atteint pour Rôrô et ses hommes. Celui de gagner les trois points durant les deux journées (3e et 4e) des éliminatoires de la qualification à la Coupe du monde 2026.

Madagascar trouvera le Mali sur le même terrain à Johannesburg le 11 juin prochain à 16 h, heure de Madagascar, et les Comores défieront les Tchadiens à 19 h.

 

Elias Fanomezantsoa 

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff