Publié dans Sport

Football-Caf - Le Libérien Musa Bility démissionne des Instances et charge Ahmad

Publié le mardi, 05 février 2019

C’est chaud à la CAF (Confédération africaine de football). Ce week-end dans un courrier confidentiel adressé au Comité exécutif de l’institution mais qui a finalement fuité sur Internet, le Libérien Musa Bility annonce ses démissions du Comité d’Urgence et de son poste de président de la Commission d’organisation du CHAN (Championnat d’Afrique des nations). Le ton de la terre ne fait aucun doute. Musa Bility s’en prend ouvertement à Ahmad, président de la CAF qu’il accuse « d’abus de pouvoir et d’autoritarisme ».

« Le pouvoir exécutif de la CAF est conféré au Comité exécutif. En d’autres termes, vous ne pouvez pas assumer des prérogatives que vous n’avez pas. Chaque décision du président de la CAF doit être approuvée par le Comité exécutif. Or, ce n’est clairement pas le cas actuellement » , écrit Bility. L’ancien président de la fédération libérienne de football estime qu’Ahmad ne lui a pas pardonné d’avoir indiqué qu’aucune autre décision que le retrait de la CAN 2019 au Cameroun n’avait été prise à Accra, en novembre 2018, lors de la réunion du Comex.

En outre, il s’insurge contre le fait qu’une réunion de la Commission d’organisation du CHAN se soit tenue la semaine dernière sans que lui président ne soit avisé. Tout comme il a été tenu à l’écart de la dernière rencontre du Comité d’urgence qui a nommé un Coordinateur général à la CAF, un poste qui n’existe pas dans les statuts : « Je ne peux plus supporter le fait de travailler à ces postes face aux lubies et aux caprices d’un président qui, je pense, est en train de diriger cette noble institution dans la mauvaise direction »

Il revient également sur le transfert d’un fonds destiné à sa fédération nationale alors qu’il était président mais qui s’est retrouvé dans un compte tiers en Pologne.

« J’espère que ma démission servira de réveil afin que nous restions fermes et que nous assurions que la CAF soit dirigée comme il faut, en accord avec les statuts, de manière à apporter un réel changement au football africain. C’étaient nos lignes directrices lors de notre quête de changement. Ne laissons pas notre mission et notre vision détournées en plein vol »,conclut-il.

Fil infos

  • Recrudescence de la Covid-19 à Nosy-Be - Suspension des vols internationaux envisageable
  • Trafic des 73,5 kg d’or - La Justice sud-africaine déboute la société de Dubaï et les trois trafiquants malagasy
  • RMDM - Une plateforme adepte de la désinformation
  • Université de Toamasina - Son président aspire à devenir ministre
  • Transport par câble à Antananarivo - Les deux premières lignes opérationnelles en 2023
  • Route Nationale 44 - Les travaux avancent lentement…mais sûrement
  • Andry Rajoelina - Un Président respectueux de la démocratie
  • Diffamations envers les enfants du Président Rajoelina - Des mesures seront prises !
  • Université de Toamasina - Malgré tout, le président toujours en place
  • Forum économique international sur l’Afrique - Le Président Rajoelina plaide pour le secteur sanitaire et médical

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • A plaindre !
    Le microcosme politique dans lequel évolue l’Opposition à Madagasikara est médiocrement dominé par des hommes et des femmes à plaindre. Des leaders politiques qui souffrent lamentablement de perspicacitéet du sens de discernement. Ils conduisent les brebis vers l’échafaud. Fort heureusement que les simples militants sont plus intelligents voire plus malins que les dirigeants. Ils savent faire la différence entre le bon grain de l’ivraie. En effet, les supposés sympathisants ne se laissèrent guère manipuler par des dirigeants en manque d’objectif sérieux. La population de la Capitale atteint déjà un certain niveau de maturité politique, elle rejette toute tentative de livrer le pays au caprice de la crise ni de se faire avoir aux griffes du piège tendu.A tout seigneur, tout honneur ! Ravalomanana Marc, fondateur du parti TIM, le chef de file de l’opposition, en étant le président du RMDM, un ancien Chef de l’Etat, de son état, un ex-…

A bout portant

AutoDiff