Publié dans Sport

Rugby - Match de défi - La CNaPS donne une leçon au COSFA

Publié le lundi, 18 février 2019

Après leur sacre au championnat de Madagascar au mois de décembre de l’année dernière, les militaires du COSFA (Club Omnisport des Forces Armées) ont reçu une belle leçon de rugby samedi dernier de la part de la CNapS. En effet, une rencontre s’est tenue au stade de Mahamasina avant les demi-finales du Championnat de Madagascar de l’Elite régionale. Ce n’est sûrement pas la plus lourde défaite des militaires mais c’était humiliant pour une équipe qui vient de remporter le titre national. Lors d’un match de défi opposant le COSFA à la CNaPS Sport Rugby - qui vient de monter en division Elite 1 – le premier a essuyé un échec,  30-21 au score final. Ce match entre dans la préparation de l’équipe en vue du Top 6 Océan Indien qui débutera en mois de mars. Les Caissiers n’avaient pas à rougir devant l’équipe championne de Madagascar et ont accepté de relever le défi.  “ Entre nous, l'ambiance ne s'effritera pas, on restera solidaire. Il faut qu'on se serre les coudes pour affronter le Top 6 Océan Indien. Nos voisins vont venir chez nous pour nous taper, comme tout le monde ”, a annoncé Mboazafy Noé dit Razily, entraîneur du COSFA, après le match. 

 

C’était de la plus belle des manières que la CNaPS Rugby marque son arrivée en Division Elite fédérale en ce début de saison. Un fort message lancé aux autres équipes qu’elle est en compétition cette année.  Pour revenir au championnat Elite régionale organisé par la commission rugby Analamanga, AFA Ankazomanga et Hiza 17 ont validé leur ticket pour la finale. AFA a écarté le FTBA Andohatapenaka de la compétition 9-6 au score final. Pourtant, Ankazomanga a été mené 3-6 à la pause mais vu la rudesse du match, le score était piqué à 3 pour Andohatapenaka.Et la pression des joueurs de l’AFA leur a permis d’avoir des opportunités et des pénalités sur les fautes commises par ceux du FTBA. Dans l’autre rencontre, Hiza 17 a eu du mal à imposer son jeu avant  de valider son ticket en battant Manga’art Amboditsiry. Mené 12-17 au score,  il a fallu attendre les dernières secondes du match pour que Hiza 17 trouve le chemin de l’essai-non transformé offrant ainsi la victoire à son équipe. Or, celle-ci a déjà mené 13-6 à la pause avant d’être menée 12-17 et finalement gagner le match. La finale est prévue le dimanche 24 février prochain au stade de Mahamasina.

E.F.

Fil infos

  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - Les pièces à conviction saisies : Des armes de guerre et des milliards d'ariary
  • Projet d’attentat contre le Président de la République - Condamnation tous azimuts
  • Restitution des îles Eparses - Pas un mot des “collabos” !
  • Tentative d’élimination physique du Président Andry Rajoelina - Des ressortissants malagasy et étrangers arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • CUA, la résurrection !
    Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5…

A bout portant

AutoDiff