Publié dans Sport

Football - CAN 2019 Les Barea fin prêts !

Publié le vendredi, 21 juin 2019

Les Barea de Madagascar sont prêts pour disputer le premier match de leur histoire dans une Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 qui se déroule en Egypte du 21 juin au 19 juillet. Pour l’attaquant des Barea, l’équipe est bel et bien disposée pour le match de ce soir contre la Guinée-Conakry, pour le compte du groupe B, à Alexandrie, 22h, heures
locales. « Le stage s’est bien déroulé ici. Les conditions de travail sont très bonnes. Et il y a une bonne ambiance», a confié le joueur parisien au micro de Fécafoot TV. Avant de rajouter, « C’est normal qu’il y a une certaine pression mais on doit la gérer. Madagascar fait  maintenant partie d’une grande nation de football en Afrique. Dans le football d’aujourd’hui, il n’y a plus de grande ni de petite équipe. Aucune équipe n’est à l’abri de la défaite. Et nous restons concentrer sur nous-mêmes. Je pense que nous sommes prêts pour la CAN.»
 EF

Fil infos

  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme
  • Coupures incessantes de l’électricité - Les usagers de la JIRAMA se rebellent !
  • Grève du personnel du Sénat - L'adoption du projet de loi des Finances reportée
Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff