Publié dans Sport

Football - CAN 2019 Les Barea fin prêts !

Publié le vendredi, 21 juin 2019

Les Barea de Madagascar sont prêts pour disputer le premier match de leur histoire dans une Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 qui se déroule en Egypte du 21 juin au 19 juillet. Pour l’attaquant des Barea, l’équipe est bel et bien disposée pour le match de ce soir contre la Guinée-Conakry, pour le compte du groupe B, à Alexandrie, 22h, heures
locales. « Le stage s’est bien déroulé ici. Les conditions de travail sont très bonnes. Et il y a une bonne ambiance», a confié le joueur parisien au micro de Fécafoot TV. Avant de rajouter, « C’est normal qu’il y a une certaine pression mais on doit la gérer. Madagascar fait  maintenant partie d’une grande nation de football en Afrique. Dans le football d’aujourd’hui, il n’y a plus de grande ni de petite équipe. Aucune équipe n’est à l’abri de la défaite. Et nous restons concentrer sur nous-mêmes. Je pense que nous sommes prêts pour la CAN.»
 EF

Fil infos

  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés
  • Fonds routier - Rencontre entre le Président et les entrepreneurs impayés 
  • Déchéance du Président de la République - La HCC renvoie l’Opposition à ses études
Pub droite 1

Editorial

  • Bilan mitigé !
    L’heure du bilan sonne. Le mandat de cinq ans des membres du Conseil pour le fampihavanana malagasy (CFM) tire à sa fin. Présidé dans un premier temps par le feu Général Charles Rabotoarison, Maka Alphonse prend le relais. La mission essentielle consiste à mettre en œuvre le « processus de réconciliation nationale » de telle manière que les blessures laissées par les crises, notamment à partir de 2002, soient guéries et par la suite instaurer un climat d’apaisement pour asseoir enfin l’unité nationale. Une noble mission à laquelle tout dirigeant politique sérieux et tout concitoyen responsable doivent assumer.

A bout portant

AutoDiff