Publié dans Sport

Football - Phénomène Barea - Le “Vina” numéro 13 en marche

Publié le vendredi, 12 juillet 2019

« Faire du sport et de la jeunesse une fierté nationale », est l’un des piliers des 13 Velirano de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) de  l’Etat Malagasy. Le phénomène Barea figure déjà comme l’une des premières étapes du Vina numéro 13. Le Gouvernement malagasy par le biais du ministère de la Jeunesse et des Sports dirigé par Tinoka Roberto Raharoarilala n’est pas à écarter dans cette apothéose. Ce dernier a fait pour que les Barea disposent de tous les moyens possibles que ce soit financièrement ou matériellement et ce, depuis les préparations de l’équipe jusqu’à la fin de leur aventure dans la CAN. Grâce au brillant parcours des Barea de Madagascar à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 en Egypte,  ils seront à jamais inscrits dans les annales du sport malagasy.  D’ailleurs le phénomène marketing du sport a pris son envol dans le pays grâce à leur parcours exceptionnel. De plus, la participation de Madagascar va jusqu’à constituer un évènement national et international qui a changé la vie et la fierté de tout un peuple. Les Barea ont réuni le peuple pour une grande première dans l’histoire du pays.


Suite à cette belle image du football que l’équipe nationale a montrée  à la CAN, tous les Malagasy espèrent que cette première participation de Madagascar n’est que le début d’un renouveau. Effectivement, le ministère projette déjà de renforcer les coopérations et aides aux  centres de formation de football à Madagascar pour assurer la relève. En effet, ces joueurs qui ont brillé à la CAN sont ceux sortants de l’Académie Ny Antsika comme Carolus et Amada et de l’école de football Ajesaia à savoir, Voavy Paulin, Anicet et Bôlida.
D’ici une semaine, la Grande île sera représentée par 218 athlètes aux Jeux des Iles de l’Océan Indien à l’Ile Maurice du 18 au 28 juillet prochains. Une immense opportunité aussi pour convaincre le Comité international des Jeux (CIJ) qu’on mérite l’Organisation de la 11ème édition de ces Jeux à travers les performances de ceux-ci. Tout compte fait, l’Etat malagasy à travers l’IEM veut faire de ces Jeux des Iles de 2023 une immense réussite. L’Etat malagasy est prêt à miser 150 millions de dollars dans la construction des nouvelles infrastructures dans tout le pays pour faire de ces Jeux un succès.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff