Publié dans Sport

Jeux des îles  de 2023 - Le Président Andry Rajoelina suit de très près la candidature malagasy

Publié le dimanche, 21 juillet 2019

Après la soirée traditionnelle de la cérémonie d'ouverture, le vendredi 19 juillet, la journée s’annonçait bien chargée pour les athlètes samedi avec une trentaine de compétitions programmées. En tête de la délégation malagasy, le Président Andry Rajoelina, accompagné du ministre de la Jeunesse et des Sports Tinoka Roberto, et le président du Comité olympique malagasy, Siteny Andrianasoloniaiko s’activait pour le  dossier Madagascar à l’organisation des Jeux des îles de 2023 au Conseil International des Jeux, ce samedi à l’hôtel InterContinental à Balaclava.

 

Etant présent à l’île Maurice, le Président de la République de Madagascar Andry Rajoelina suit de très près la candidature de la Grande île à l’organisation des Jeux des îles de 2023. En effet, le Président Andry Rajoelina a exprimé son souhait que les 11es Jeux des îles se déroulent à Madagascar. « Madagascar a toutes les cartes en main pour avoir l’organisation. Nous sommes la plus grande île de l’Océan indien et nous avons les plus grandes infrastructures. Nous avons foi pour avoir l’organisation, pour le moment on attend et on espère », annonce  le Président Rajoelina.

Les derniers Jeux  dans la Grande île remontent à 2007. « Le sport est un levier de développement d’un pays avec ses retombées économiques. Il suffit de moderniser nos infrastructures et d’en bâtir des nouvelles. D’ailleurs, le Gouvernement est prêt à débloquer 150 millions de dollars pour accueillir les Jeux des îles de 2023 », relate le ministre Tinoka Roberto Raharoarilala. Les Maldives et les Comores ont aussi présenté leur dossier organisationnel  pour 2023. L’instance internationale tranchera sur une décision avant la fin des Jeux car le drapeau des JIOI devra être remis au pays organisateur de la 11e édition lors de la cérémonie de clôture prévue le 28 juillet au stade Anlajay à Belle-Vue. Hier soir, le Président de la République a rencontré tous les  218 athlètes  malagasy à l’hôtel Victoria Beachcomberoù ils sont hébergés, pour les encourager.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff