Publié dans Sport

Football- Election FMF - Débat à la RNM: deux candidats présents

Publié le dimanche, 18 août 2019

Seuls deux candidats sur les cinq annoncés ont accordé de l'importance à l'émission-débat sur l'élection de la Fédération malagasy de football (FMF) à la Radio nationale malagasy, qui a eu lieu le samedi 18 aout de 10h à 12h.  Il s'agit du candidat numéro 1 Raoul Arizaka Rabekoto et le candidat numéro 2, Mohamad Abdillah Abdou. Ce sont les deux hommes qui ont pris leur courage à deux mains pour faire face aux journalistes de l'émission attractive « Ainga sy Hery », animée par  Daniel Randriamaro et Ratovoson Edward dit Rawest.

 

Pourtant, les émissaires de chaque candidat ont été prévus durant le tirage au sort sur l'existence de ce droit de parole à la station nationale, il y a plus d'un mois. La présence en personne du candidat lui-même était la seule condition pour y participer. Le candidat numero 3 Doda Andriamiasasoa, le numéro 4 Hery Rasoamaromaka et le numéro 5 Neypatreiky Rakotomamonjy n'ont pas répondu à l'invitation. Avant l'intervention téléphonique du public, les deux candidats présents ont pu faire une courte présentation de leur programme. Les points communs pour les deux hommes sont l'établissement d'une nouvelle formule de compétition et la construction des infrastructures. Ensuite, chacun a dévoilé la particularité de ses projets. Pour Raoul Arizaka Rabekoto, il faut se baser sur l'utilisation de la nouvelle technologie dans l'administration en commençant à la base.

Quant au candidat Abdillah, sa priorité est la réhabilitation du lieu de travail pour la fédération et pour toutes les ligues régionales, et équilibrer toutes les compétitions nationales au même niveau. Enfin, pour lui, la relation internationale vient après.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff