Publié dans Sport

Golf-MCB Tour championship Madagascar - Lane Barry s’impose, Jean Bà dans le top 8

Publié le dimanche, 01 décembre 2019

Rideau sur le MCB Tour championship Madagascar 2019. Le public malagasy a vécu durant trois jours une compétition internationale d’envergure au golf du Rova à Andakana. Une grande première pour Madagascar d’abriter cette épreuve réservée uniquement aux professionnels de 50 ans et plus et ce dans le cadre de l’Indian ocean swing. Au bout des 3 tours et des 54 trous, la victoire finale est allée entre les mains de l’Anglais Lane Barry tandis que l’unique représentant de Madagascar, Jean Baptiste Ramarozatovo termine à la 7e place.  Une bonne prestation en  somme pour le professionnel malagasy qui ne s’est pas laissé impressionner par ses adversaires dont la plupart ont derrière eux des années de pratique de très haut niveau. C’est certainement cette inexpérience à des compétitions dont la mentale demeure l’une des armes fatales qui a fait défaut à Jean Bà. Lui, qui a
entamé tambour battant l’épreuve en rendant une carte de -2 à la journée inaugurale, a passé un jour sans,  samedi avec un résultat catastrophique de +4. Hier, il s’est démené comme un beau diable pour rectifier le tir en effectuant un -2 mais c’est loin d’être suffisant pour se hisser dans le haut du tableau. Un par au final, Jean Bà se classe à la 7e place à trois coups du vainqueur de la compétition, Lane Barry.

Le futur vainqueur a tissé discrètement sa victoire  par sa régularité. Au premier tour, il restait à l’affût  dans le ventre mou du classement avec une carte de 71. C’est avec ce retard ou avance, selon le cas, que Lane Barry a entamé la dernière journée d’hier, étant donné que samedi il réalisait le par. Et à l’ultime tour du MCB Championship Madagascar, l’Anglais a utilisé à bon escient sa régularité en réalisant un deux coups sous le par. Avec  un total de 69, Lane Barry remporte la 1ère édition de cette épreuve dans la Grande île devant l’Espagnol Quiros Jean (-2) et  le Français Remesy Jean François (-2). Outre, ces  occupants du podium  final, seuls trois autres golfeurs ont réussi à terminer la compétition sous le par en l’occurrence Dodd Stephen (-1), Evans Garry (-1) et Dennis Clark (-1). Après cette première étape de Madagascar, ces 48 golfeurs professionnels du Staysure tour dont Jean Baptiste Ramarozatovo  se retrouveront de nouveau aux Seychelles (5 au 7 décembre 2019) avant de boucler le MCB Tour championship à l’île Maurice du 13 au 15 de ce mois.
Rata

Fil infos

  • Carburants - L’Etat doit encore 83 milliards d’ariary aux pétroliers
  • KMF-CNOE – Etat malagasy - Le Conseil d’Etat se déclare incompétent
  • Pôle anti-corruption d’Antananarivo - 649 dossiers traités en deux ans
  • Projet d’incendie à l’université de Toamasina - Un conseiller de l’ex-Président dans le collimateur de la Justice
  • Code municipal d’hygiène - Réplique du maire Naina Andriantsitohaina
  • Assassinat de Danil Radjan - La théorie d’un règlement de comptes privilégiée
  • Lutte contre la Covid-19 - Madagascar, parmi les pionniers dans la médecine traditionnelle
  • Covid-19 - Relâchement signifie suicide collectif !
  • Déconfinement - Le secteur du transport poursuit sa reprise
  • Incendie à Ankatso II et à Manjakandriana - Des millions d’ariary de perte, aucun mort ni blessé

La Une

Editorial

  • Cause toujours !
    Palabre par-ci ! Causerie par-là ! Décidément en face, de l’autre côté de la rive, on n’en finit pas de jacasser, de caqueter ou de papoter. De la cacophonie ! De l’énervement superficiel ! D’un semblant de colère d’un juste ! En réalité, on a la peur bleue d’être fauché à … jamais.Ravalomanana Marc en binôme avec Rivo Rakotovao s’agitent. Si le premier fut un ancien Chef d’Etat plutôt un président déchu, le second un futur ex-président d’institution. Entourés d’une cohorte de rapaces avides de proies faciles, ils font du bruit, du tapage inutile. Le tout donc dans un ensemble factice portant l’étiquette d’opposition. A Madagasikara, il n’existe pas d’opposition à proprement parler. On n’a que des ex de ceci ou d’anciens de cela ou encore des ratés qui gesticulent dans un but inavoué de récupérer, d’une manière ou d’une autre, quelque chose qui a échappé à la prise. Inaptes…

A bout portant

AutoDiff