Le remous créé par le retrait au Cameroun de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 par la Confédération Africaine de Football (CAF) s’est finalement dispersé. Tout semble revenir dans l’ordre et suite à la décision de la CAF de décaler l’organisation déjà attribuée auparavant. Il s’agit entre autres de la CAN 2021 attribuée à la Côte d’Ivoire et celle de 2023 à la Guinée. Afin de ne pas créer de frustration inutile, le comité exécutif de la CAF a en effet décidé d’attribuer l’organisation de l’édition 2021 au Cameroun qui est actuellement prêt à 80% pour l’accueillir dans deux ans.

Publié dans Sport

L’Egypte et l’Afrique du Sud étaient les deux seuls pays à se porter candidats, mi-décembre, pour relever le défi, après que la CAN avait été retirée fin novembre au Cameroun, pénalisé par des retards importants dans la réalisation des infrastructures. Il fallait donc trouver un nouveau terrain de jeu pour la future Coupe d’Afrique des nations qui doit se dérouler du 15 juin au 13 juillet 2019.Le Maroc, pourtant souvent cité comme un prétendant sérieux, n’avait pas fait acte de candidature, à la surprise générale.

Publié dans Sport

Un mouvement des travailleurs pour accueillir la nouvelle année 2019. Si la majorité des Malagasy ont dépensé plus que d’habitude durant les fêtes, des centaines de personnes œuvrant pour une société privée dans la Capitale n’ont pas encore reçu leur paie des derniers mois de l’année 2018. Effectivement, plus de 200 opérateurs anglophones de la société spécialisée en externalisation des processus d’affaires et call center du nom de Telesourcia, située à Ampandrana, ont tenu une manifestation depuis le début de cette année pour réclamer leur dû.

Publié dans Société

L’agent de 46 ans d’un ministère a fait une chute de plusieurs mètres, précisément depuis le 5e étage de l’immeuble où il a travaillé à Ambohidahy. Ce drame est survenu à l’approche de l’heure de sortie de bureau lundi soir dernier. La victime était tuée sur le coup après avoir heurté violemment le sol et probablement à la suite d’un polytraumatisme sévère.

Publié dans Société
mercredi, 09 janvier 2019

Le retour gagnant

Andry Nirina Rajoelina (ANR), le candidat n° 13 sous la couleur du MAPAR/TGV, crédité d’un score sans appel et sans équivoque de 55,66%, remporte la victoire. Ainsi, il devient à l’issue de cet Arrêt de la Haute Cour constitutionnelle (HCC) le deuxième Président de la IVème République. Sitôt après l’avènement au pouvoir du président investi en janvier 2014, l’ancien chef de la Transition se retirait, définitivement de la scène politique nationale du moins le temps de se ressourcer quelque part en laissant le champ libre au régime HVM de gérer selon sa volonté la direction du pays.

Publié dans Editorial

Qui dit nouvel an, dit vœu. A cette occasion, nombreux sont ceux qui renouvellent leur intérieur ou qui pensent offrir des présents à leurs proches. Une opportunité d’échange et de partage pour souhaiter le meilleur tout le long de la nouvelle année. Dans cette optique justement, les remises sur diverses télés led continuent chez « Baolai » jusqu' au 31 Janvier 2019.  « Pour satisfaire le public, un nouvel arrivage d’articles en électroménager de première qualité est disponible, idéal pour les idées cadeaux comme les panneaux solaires mono et polychristalline, les synthétiseurs,  les smart Tv et télés led avec une garantie d’1 an, disponibles entre 19 et 100 pouces,les fours micro - onde, les machines à laver, les réfrigérateurs, les subwoofers , les camera de surveillance à distance, les lecteurs divx/dvd, etc…», explique un responsable.

Publié dans Economie

La Haute Cour constitutionnelle a confirmé, hier, les résultats du deuxième tour de l'élection présidentielle dont le vainqueur est Andry Nirina Rajoelina. L'opposition contestait les résultats. L'ancien plus jeune Chef d’Etat au monde est officiellement élu pour cinq ans. Toutes les requêtes (de l'opposition) ont été rejetées « Est déclaré vainqueur de l'élection présidentielle, Andry Nirina Rajoelina ». La phrase a été prononcée hier à 17 heures pétantes par le président de la HCC, Jean Eric Rakotoarisoa. Une annonce accueillie par les acclamations des partisans du TGV réunis devant le siège de l’institution.  

Publié dans Politique

Direct et sans équivoque. Le discours du président de la Haute Cour constitutionnelle (HCC), Jean Eric Rakotoarisoa a particulièrement marqué la cérémonie de proclamation d'hier. Le numéro un d'Ambohidahy s'est adressé aux deux protagonistes de la présidentielle. D'emblée, il a souligné qu'une nouvelle page de l'histoire du pays est désormais en train de s'ouvrir. Tout en rappelant le lourd devoir qui attend le nouveau Président pour l'amélioration de la condition de vie de tous les Malagasy.

Publié dans Politique
mercredi, 09 janvier 2019

La UNE du 07 janvier 2019

Publié dans La Une

Fil infos

  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs
  • Représentations extérieures de Madagascar - 18 postes d'ambassadeur, trois représentants permanents, trois consulats généraux  à pourvoir
  • Tagnamaro - Une belle économie pour la caisse publique
  • Politique Générale de l’Etat - Un milliard d’ariary pour chaque région
  • SPAT Toamasina - Le DG victime de dénigrements

La Une

Recherche par date

« January 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Editorial

  • Ntsay, le maestro !
     Au fil des jours, des semaines et mois, Ntsay Christian se confirme de façon incontestée à son poste. Qui aurait cru que cet ancien haut fonctionnaire du Bureau international du Travail (BIT)  en poste à Antananarivo serait encore là où il est, au palais de la Primature à Mahazoarivo. Nommé le 4 juin 2018 en tant que Premier ministre de « consensus », ce natif du grand Nord, 58 ans révolus, à la surprise générale, maîtrise les arcanes de l’Administration. Normalement, prévu pour ne durer que le temps d’organiser l’élection présidentielle anticipée, Ntsay y reste toujours un an et deux mois après et contre toute attente son aura augmente imperturbablement en envergure. Le mouvement des « 73 députés pour le changement » en avril 2018 porta un coup fatal pour le régime HVM de Rajaonarimampianina Hery. Trop habitués à … taper contre tout mouvement de contestation, Rajao et ses acolytes commirent l’irréparable ce jour…

A bout portant

AutoDiff