Politique

Le parti Psd a célébré la commémoration du 58ème anniversaire du 14 octobre 1958, vendredi dernier à Anahidrano, ville où se repose le père de l’indépendance, le Président Tsiranana Philibert. Le Secrétaire national du Psd, Bezaza Marie Eliana a tenu à marquer le coup en érigeant le drapeau malgache devant la sépulture du défunt père de l’indépendance, et ce, pour rendre les honneurs à celui qui a consacré une grande partie de sa vie pour que Madagascar soit une nation indépendante, sans heurts ni sang versé.
Incroyable mais vrai ! Hormis les juges d’Ambohidahy qui, pour la déclarer conforme à la Constitution, l’ont sûrement déjà décortiqué (du moins en principe !) ainsi que le ministère qui y a mis la dernière touche, au jour d’aujourd’hui, ni les magistrats chargés de l’appliquer, ni les journalistes sur qui il est censé s’appliquer, encore moins les simples citoyens qui sont susceptibles à un moment ou un autre d’y être soumis, nul ne connaît avec précision la teneur exacte du nouveau Code de la communication, puisque c’est de cela dont on veut parler.
La semaine dernière, on avait appris que la société chinoise Jiuxing Mines avait plié bagages après des mois de rapport de force avec les habitants de Soamahamanina. Une décision prise dans un souci de préserver « le calme et la sécurité » dans la Commune, avait déclaré la responsable de communication de la firme asiatique. 
La grève des greffiers n’est pas terminée. Le débrayage a juste été renvoyé sine die par le syndicat pour cause de Sommet du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa). Il devrait reprendre sitôt cette rencontre internationale clôturée.
 L’un des plus grands enjeux dans l’organisation du Sommet du Comesa (Marché commun de l’Afrique orientale et australe) reste la sécurité. Plusieurs gendarmes, policiers et militaires sont mobilisés durant ce sommet.
L’exploitation aurifère de la société chinoise Jiuxing Mines à Soamahamanina continue d’alimenter les actualités. Les leaders religieux au sein de l’Eglise catholique (Ekar) et de l’Eglise réformée de Madagascar (Fjkm), les maires et les députés sont montés au créneau hier. En marge d’un culte œcuménique organisé dans cette localité de Miarinarivo, ils ont fustigé les conséquences néfastes de l’implantation de cette exploitation aurifère autant sur le plan social, humain et environnemental. Dans leur déclaration, ils ont dénoncé notamment la naissance de rivalités entre les chrétiens à cause de cette exploitation. 
Ayant pris son service le 6 octobre 2015, Lalao Ravalomanana aura passé un an, jour pour jour, dans le fauteuil de maire d’Antananarivo. Pour quel bilan ? Pour les observateurs, elle est loin de convaincre sur des sujets qu’elle juge prioritaires tels que la lutte contre l’insalubrité ou encore le désengorgement de la Capitale. Sur sa première année de mandature, Lalao Ravalomanana aura surtout marqué l’opinion par ses confrontations manquées avec le régime. 

Fil infos

  • Mairie d’Antananarivo - Les dix ennemis de Naina Andriantsitohaina
  • Fonction publique - 23 437 agents de l’Etat dans une situation délicate
  • Rencontres multiples avec le président de la CENI - Démenti du Chef de l’Etat
  • Gestion de la Commune urbaine d'Antananarivo - La Fermeté du maire souhaitée par les Tananariviens
  • Ny Rado Rafalimanana - Le cynique mystificateur est de retour
  • Postes de haut responsable - L’Etat veut créer sa base de données
  • Rivo Rakotovao - L’hypocrisie à son summum !
  • Loi sur les violences basées sur le genre - Feu vert de la Haute Cour constitutionnelle
  • Soavimasoandro - L’Etat redonne le terrain au rugby
  • Commune urbaine d’Antananarivo - Résultats d’un audit attendus

La Une

Editorial

  • En selle !
    Les procédures d’usage de passation de service ayant été effectuées dans la journée d’hier jeudi 16 janvier, Franck Naina Andriantsitohaina, le nouveau maire élu, prend quartier à l’Hôtel de ville d’Analakely, le siège de la Mairie de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA). Il donne l’image réelle de quelqu’un, prêt pour un long périple d’une passionnante et noble aventure, qui monte en selle d’un « deux-roues ».  

A bout portant

AutoDiff