Politique

  La sortie officielle de 61 nouveaux commandos, composés notamment de 14 gendarmes et 47 militaires, vendredi dernier au Centre national d’entraînement des commandos (Cnec) à Ambatolaona, a fait tiquer plus d’un.
 L’octroi à la société Total Madagascar Sa d’une place stratégique dans une gare routière ne constitue pas une grande première. Précédemment, la société avait été privilégiée par la Commune urbaine d’Antananarivo à l’époque de Marc Ravalomanana par rapport à la gare routière d’Ambodivona.
Les défenseurs du projet de Soamahamanina ne voient décidément que le bout de leur nez. Pour tenter de défendre le bien-fondé du projet, un groupement composé « des vrais propriétaires terriens, de petits exploitants et de la société Jiuxing Mines » est sorti de son silence hier.
Le député connu sous le pseudonyme de « Jaona Elite », sur les ondes de la radio Antsiva la semaine dernière, s'était extasié sur un soi-disant engouement populaire vis-à-vis de la visite effectuée dernièrement par le Chef de l'Etat à Miarinarivo.
L’avènement de la 4ème République a apporté son lot de nouvelles institutions à l’instar du Haut conseil pour la défense de la démocratie et l’Etat de droit (Hcdded), entre autres, qui attend d’être opérationnel, ou encore la Haute Cour de Justice. Par ailleurs, il y a aussi les autres institutions qui ont déjà vu le jour depuis la transition ou même avant, et qui semblent ne faire que de la figuration. 

Opposition Le Mmf se « décentralise »

Publié le lundi, 12 septembre 2016
Après l’annonce en fanfare de la formation de la plateforme à Anosy, le 2 septembre dernier, les membres du « Malagasy mivondrona ho an’ny fanorenana » (Mmf) ou Rassemblement des citoyens pour la refondation nationale ont enclenché la vitesse supérieure. En fin du week-end dernier, la plateforme d’opposition a commencé sa décentralisation en s’implantant à travers les « Fokontany » de la Capitale et plusieurs régions du pays.
Alors que, suite à sa sortie de l’Annexe B de l’Union européenne, on croyait que la Compagnie nationale de transport aérien allait maintenant reprendre son envol, il semblerait bien qu’il n’en est rien. Du moins en ce qui concerne le personnel. Ces derniers jours en effet, c’est l’effervescence au sein des employés d’Air Madagascar, en raison de rumeurs de plus en plus persistantes sur un présumé plan social des plus drastiques qui mettrait à la porte une grande partie d’entre eux.

Fil infos

  • Kidnapping et blanchiment - Lex et consorts condamnés à 15 ans de réclusion criminelle
  • Restitution des îles malagasy de l’océan Indien - Rajoelina et Ratsiraka main dans la main !
  • Fleury Rakotomalala et Fanirisoa Ernaivo - Leurs dérives hystériques plombent l'aile de l'opposition
  • Communication médiatisée - Les députés votent la loi à l'unanimité
  • Restitution des îles éparses - Les Malagasy vont parler d’une seule voix
  • Un coup d'Etat en gestation - La France comme base arrière des comploteurs
  • Voiture administrative et location de l'Hôtel de ville - Les bourdes des dirigeants dénoncées !
  • Lalao Ravalomanana et Riana R. - L’heure de rendre des comptes !
  • Menace du TIM - Un pansement sur une jambe de bois
  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !

La Une

Editorial

  • Non-évènement !
    Deux rigolos du microcosme politique local se rencontrent quelque part sous d’autres cieux. Deux personnages du genre énergumène ayant quelques points en commun trament ailleurs sous prétexte, dit-on, de dénoncer des fraudes électorales. Ils sont tous deux d’anciens Chefs d’Etat, et d’un. Ils ont fini chacun leur mandat en queue de poisson. En bref, des « indésirables » dans leur propre pays. De connivence avec quelques individus de la même « espèce », ils fomentent la pagaille ailleurs pour déstabiliser voire même renverser le régime en place. En réalité, leur manigance ne rime à rien. Etant des rejetés sinon des recalés pas plus lourds que le poids d’un brin de cheveu,  Ravalomanana Marc et Rajaonarimampianina Hery, car il s’agit d’eux, des « poids plumes », ne pèsent pas trop pour pouvoir renverser la tendance. Leurs gesticulations ne méritent même pas qu’on y prête attention. C’est un non-évènement ! Seulement, des observateurs avertis et pointilleux s’accordent à déduire…

A bout portant

AutoDiff