Société

Après une attente qui a duré un an, l’affaire concernant l’assassinat du photographe réunionnais William Childéric (46 ans) dans son domicile à Mangarivotra Faravohitra, connaît un récent développement. L’accusé, son élève malagasy répondant au nom de Ranto Rasolofoarisoa (21 ans), a été jugé avant-hier. Il a écopé d’une peine de 20 ans de travaux forcés. A part cela, le Malagasy est frappé d’interdiction d’entrer en contact avec la famille de la victime à sa sortie. Des observateurs admettront que cette peine valait les quatre coups de couteau qu’il a administrés dans le dos de son mentor réunionnais, un natif de…
Ihosy était en état d’alerte maximale ! Hier, le commissariat central de cette ville était le théâtre d’une violente manifestation. Un groupe d’individus particulièrement survoltés a menacé de s’en prendre  au local. Leur but : faire pression, sinon forcer les Forces de l’ordre afin qu’elles leur  livrent l’assassin d’un jeune coiffeur local. Vers 5h du matin hier en effet, la Police a réussi à arrêter l’auteur supposé de l’acte pour le placer en garde à vue au commissariat central. Du coup, les émeutiers se sont rués à l’endroit dans l’objectif de faire une vindicte populaire. Parmi les émeutiers, des membres de la…

Livres et lecture - Les auteurs en difficulté

Publié le mercredi, 24 avril 2019
En déclin. Les jeunes s'intéressent de moins en moins à la lecture et aux livres, notamment face à la vulgarisation des Nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC). Pourtant, la lecture constitue le principal garant de connaissances et d'un bon niveau intellectuel. Ce désintérêt des lecteurs potentiels explique le fait que bon nombre des auteurs soient en difficulté. « Gagner sa vie dans l'écriture de livres n'est plus possible en ce moment. Ecrire prend beaucoup de temps et d'inspiration. Pourtant, l'édition des livres nécessite des moyens assez conséquents, hors de portée des écrivains », se désole Ranitra Mbolamasoandro,…

Epidémie de rougeole - Le nombre de cas diminue

Publié le vendredi, 19 avril 2019
Ces 4 dernières semaines, l’épidémie de rougeole régresse après les ripostes vaccinales successives effectuées. A la date du 11 avril 2019, le taux de couverture vaccinale de la campagne s’élève à 85, 72 % pour un taux de complétude de 77, 60 % des centres de santé de base (CSB). Depuis le début de la saison épidémique, au mois de septembre 2018 jusqu’au 7 avril dernier, le ministère de la Santé publique a recensé  124 514 cas  avec 693 décès notifiés dans les formations sanitaires, 567 décès communautaires dont 191 décès liés à la rougeole et 376 non qualifiés par les…
 Irfan Farouk Daya, fils de Farouk Daya, a succombé des suites de ses blessures suite à une tentative de kidnapping à Tanjombato, le 31 janvier dernier. Depuis, la Police n’a pas cessé ses investigations pour apporter de la lumière sur cette affaire. Le 12 avril dernier donc, les hommes de la Brigade criminelle ont piégé l’un des cinq présumés auteurs du forfait à Tanjombato même.
 Dans la confusion. Le changement brusque des arrêts de bus engendre un mécontement des passagers et transporteurs. Depuis le début de cette semaine, les taxi–be reliant Anosy, Analakely et Soarano ont repris leurs anciens itinéraires. En effet, au lieu de rejoindre directement le Pavillon Analakely, ils devront emprunter Ambodifilao. De leur côté, les usagers sont désamparés puisqu’ils ne savent plus où mettre les pieds. Comme hier, une dizaine de personnes ont, encore, attendu des taxi-be de la ligne 199, 165 ou encore le 150 à l’arrêt de bus « Rova ».  D’après leurs explications, ils ne savaient pas que cet arrêt a…
L’affaire d’une tentative de bandits pour braquer un fourgon blindé de Brinks à Amoronankona, sur le By-pass, samedi  dernier, connaît un récent développement. Après leur audition auprès de la Gendarmerie, puis leur récent déferrement, les trois personnes entraînées dans cette affaire ont été placées en détention provisoire à la maison de force de Tsiafahy, hier. Il s’agit respectivement  de deux résidents  d’Andoharanofotsy, mais aussi un agent de la station-service situé près de la banque où la tentative de braquage s’est produite.  Concernant les deux premiers, ils ont été arrêtés samedi, le soir même des faits. Ils ont été  identifiés par…

Fil infos

  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère
  • Campagne de vanille - Pressing des certains opérateurs
  • Route nationale secondaire 34 - Un pont métallique réhabilité par la direction régionale
  • Aéroport d’Ivato - Arrivée de 14 tonnes d’équipements sanitaires en provenance de Chine
  • Malagasy bloqués à l’étranger - Reste 700 ressortissants à rapatrier
  • Iles Eparses - Le rapport de connexité avec l’État malgache
  • Lutte contre la propagation du coronavirus - Des mesures draconiennes pour Analamanga
  • Manque de transparence - Précision du ministre des Finances
  • Retour au confinement - L’heure de se montrer tous responsables !

La Une

Editorial

  • Effets délétères
    Les rafales de balles réelles du Covid-19 frappent de plein fouet le pays. Elles atteignent malheureusement des cibles stratégiques. L’ennemi  gagne du terrain. La Grande île est en guerre ! L’état-major de guerre change de tactique et opte décidément pour la manière forte. Devant la gravité de la situation au front, le chef de guerre donne l’ordre de déployer l’artillerie lourde. La bataille est difficile. En cause, deux mobiles majeurs. Un d’abord, dans le camp adverse, on a affaire à un redoutable ennemi dont la force principale réside sur le fait qu’il est « invisible ». Deux, le commandant en chef des Armées se confronte à un problème quelque peu complexe en raison de l’atmosphère d’indiscipline qui règne dans les rangs des guerriers. Les « simples soldats » vont en ordre dispersé. Leurs chefs sur terrain ont du mal à les mettre au pas. Ainsi, l’ennemi jouit l’avantage dû à son invisibilité mais le bordel du…

A bout portant

AutoDiff