Publié dans Culture

Commémoration - Des monuments à l'honneur du prince Ratsimamanga et du Général Rainandriamampandry

Publié le vendredi, 15 octobre 2021

5 octobre 1896 - 15 octobre 2021. Cela fait exactement 125 ans qu'avait eu lieu l'exécution du prince Ratsimamanga et du Général Rainandriamampandry à l'époque de la colonisation. Un grand événement a été organisé pour commémorer ces illustres personnalités de l'Histoire. Hier, un monument a été érigé à Antaninarenina, à proximité du lieu de leur exécution.

La ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Andriatongarivo, accompagnée de ses collaborateurs ainsi que le ministre des Affaires étrangères Patrick Rajoelina, sont  venus rendre hommage à ces deux personnalités émérites de l'Histoire du pays et ériger le monument. Les familles du prince Ratsimamanga et du Général de l'armée royale malagasy Rainandriamampandry, conduites par la princesse Ralandison Ratsimamanga Fenosoa Harivola, Ranaivo Rajaonah et le Professeur Ranjatohery, ont également été présentes lors de la cérémonie.

Le prince Ratsimamanga et le Général Rainandriamampandry, nos héros nationaux, ont fait de leur combat la souveraineté de l'Etat à cette époque. La ministre de la Culture et de la Communication a déclaré que l'histoire qui a marqué le pays se doit d'être une priorité de son département et commémorée comme il se doit. « Cette partie de notre Histoire ne peut pas être effacée dans le passé et oubliée. Elle doit être un sujet de recherche et de révélation pour les générations futures », a martelé la ministre Lalatiana Andriatongarivo.

La rue du Prince Ratsimamanga

Suite à la solennité de cet évènement historique, une autre cérémonie liée à l'installation de la plaque  commémorative a eu lieu à la résidence du prince Ratsimamanga, sise à Ambohitsirohitra, sans oublier l'ouverture de la rue portant le nom de cet aristocrate malagasy. Une initiative qui est jugée  importante. Cela devrait permettre d'assurer le caractère pérenne voire éternel de son comportement, de rappeler la force de l'engagement de cette personne durant son vécu. En outre, la commémoration comprend également une exposition de photographies de ces deux personnalités à la galerie d'art située à Ambohidahy. Il y aura également une représentation théâtrale, rappellant leur vie et leurs exploits lors de cette époque coloniale, particulièrement à l'endroit des jeunes générations actuelles. Celle-ci aura lieu le 24 octobre prochain au centre culturel Ivokolo, Analakely.

Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Coopération - Des émissaires de la JICA à Ambohitsorohitra
  • Révélation au procès de Mbola Rajaonah - L’Etat spolié de 125 milliards d’ariary
  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le jeune prodige !
    Phénomène Oboy ! Quart de siècle tapant, Oboy séduit mieux encore et enivre les jeunes. A travers ses textes et de par son style, Oboy est unique en son genre. Succès phénoménal en France et sur le plan international, le jeune prodige force l’admiration mais également suscite la jalousie ! En effet, Oboy fait des jaloux même dans son propre pays, Madagasikara. Son tout récent passage à Tanà explose l’enthousiasme et déchaine les fantasmes dans tous ses états. Oboy a fait vibrer le mythique Palais des sports et de la culture de Mahamasina.D’un parcours atypique, le jeune prodige gravite et entre, sans coup férir, dans la cour des grands. Né le 6 janvier 1997 à Madagasikara, Mihaja Ramiarinarivo de son nom d’Etat civil, Oboy grandit à Val-de-Marne, plus précisément à Villeneuve-Saint-Georges. Il se lance dans le rap, cette danse urbaine moderne en 2015, à l’âge de 18 ans. Très vite,…

A bout portant

AutoDiff