Publié dans Culture

Evènement - « Squid Game » se joue dans la vraie vie à l’Akoor Digue

Publié le lundi, 01 novembre 2021

« 1, 2, 3, Soleil ! » Vous en avez peut-être joué durant votre enfance, en particulier à l’école. Il semblerait que ce jeu soit de nouveau à la mode partout. Cette recrudescence, on la doit à la série  « Squid Game », le dernier succès planétaire en date de la plateforme Netflix. Et comme tout produit viral, il existe déjà des organisateurs d’opérations évènementielles qui ont revisité la série dans la Capitale.

Lors de la journée du samedi et du dimanche derniers, dans l’enceinte de l’Akoor Digue, l’agence Okalou a décidé de revisiter la série, non seulement pour faire une expérience inspirée du jeu, mais aussi de le reproduire d’une manière réaliste afin que les jeunes se sentent immergés dans « Squid Game ». En effet, comme dans la série, les joueurs s'affrontaient dans cinq parmi les jeux inscrits dans le film. Durant ces deux jours successifs, l’enceinte de l’Akoor a été inondée par de nombreux jeunes venus participer à cet évènement ludique, en premier lieu au « 1,2,3, Soleil », suivi du jeu des biscuits au sucre, le tir à la corde, le travers de la plaque de verre qui a été modifié en pont de verre illuminé en Led, le jeu de bille et enfin le « calamar » - légèrement revisité. Pour couronner le tout, les organisateurs ont également mis en place un endroit pour prendre des photos ou le coin « photobooth » afin d’immortaliser cet instant.

Distrayant

« J'ai bien apprécié cette journée. On s'est bien amusés. Moi et mes amis avons fourni beaucoup d’efforts comme dans la série, même s'il n’y avait pas de tonnes de billets à gagner. L’important, c’est que l’on n’a pas raté un tel événement comme celui-ci. J'aimerais bien recommencer cette expérience », s’enthousiaste Jenny Haridina, une compétitrice venue sur les lieux. Fait amusant : les organisateurs ont pris la peine de préciser que les joueurs éliminés ne connaîtront pas le même sort que ceux dans la série. Il n’y a donc aucun risque d’être sommairement exécuté en cas d’échec. Plus précisément, s'ils échouent, ils seront éliminés, au lieu de leur tirer dessus par de vraies balles. Cette fois-ci, Okalou a décidé d’utiliser des balles à mousse.

Effectivement, les organisateurs ont employé les grands moyens dans la préparation de ce jeu, à savoir une grande poupée, des grands ballons transparents en guise de réservoir des lots, quelques costumes qui représentent fidèlement les accoutrements des personnages présents dans la série coréenne « Squid Game ». Bref, Okalou a réussi son pari.

Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff