Publié dans Culture

Festival du rire « Jôkôsô »  - Les crèmes du comique à l’affiche

Publié le lundi, 08 novembre 2021

Une belle tranche de rire. Demain sera donné le coup d’envoi du festival du rire baptisé « Jôkôsô ». Un événement programmé du 10  au 13 novembre qui s’annonce déjà cocasse et promet d’être conviviale avec huit spectacles assurés par une brochette de comédiens dans quatre différents endroits de la Capitale, tels que le centre culturel malagasy ou IKM Antsahavola, le centre Ivokolo à Analakely, Lucky Green à Ambatonakanga et Madagascar Underground situé à Antsahavola.

 

De grandes pointures sont attendues, mais également des talents en devenir. Durant ces quatre jours, de grands éclats de rire vont donc submerger Antananarivo. Pour la première journée de lancement, la présentation sera assurée par le fameux Francis Turbo, Sitraka IKM, Dadavy, Mamy Ralijaona, Sisih Kely, Eric & Honorat Fou Hehy et d’autres jeunes humoristes. A en déduire que les programmateurs de cet évènement ont concocté une affiche alléchante où les poids lourds de l’humour vont côtoyer les nouveaux talents dans ce domaine.

Alléchante

Ces spectacles de rire s’annoncent attirants vu la grille des programmes et la multitude d’artistes attendus durant ces quatre jours de fête. Les raisons de ne pas rater ce festival sont nombreuses. Tout d’abord, la présence des plusieurs humoristes et comédiens populaires. Des artistes qui peuvent faire rire aux larmes sur des sujets du quotidien. Il y aura également des jeunes talents capables d’évoquer quelques grands défis de notre époque, notamment à travers des sketchs évoquant des thèmes relatifs à l’éducation, l’écologie, la fracture sociale, les problèmes quotidiens, toujours avec un style brûlant et aiguisé. Chaque sujet sera analysé pour souligner l’hypocrisie contenue dedans, tout en essayant de dégager des solutions pour y remédier… Le tout dans un humour piquant, présenté avec une énergie spectaculaire et du rythme effréné. Pour l’achat des billets et les réservations, rendez-vous sur les lieux des spectacles ou à l’IKM Antsahavola.

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff