Publié dans Culture

Hira Gasy - Ramilison Besigara Zanany dans l’Hexagone

Publié le mercredi, 24 novembre 2021

Le Hira Gasy sera à l’honneur. Dans le cadre de célébration de la dixième édition du Colloque international francophone de Biarritz, qui a débuté hier au Casino Municipal, la culture malagasy va être représentée par le Hira Gasy. Pour ce faire, parmi la programmation de cet évènement d’envergure, la compagnie Ramilison Besigara Zanany sera sur la scène du parvis du Casino Municipal de Biarritz en France pour un opéra de Hira Gasy demain à partir de 11 heures. La compagnie donnera un spectacle autour d’une thématique bien précise « Madagascar au temps du coronavirus ».

La troupe, à travers chant et danse, expliquera les us et coutumes tels que les pratiques du « Tromba, famadihana, fitampoha, doany » ou encore Madagascar en ce temps du coronavirus et culture de la corruption. Et ce, en démontrant que ces pratiques - héritées des ancêtres, lovan-drazana d'avant les conséquences de la colonisation - sont un vecteur de thérapies mentales, individuelles et collectives pour le peuple. De son histoire, le Hira Gasy est né au 15e siècle, un opéra des champs issu de la tradition malgache. Les costumes des artistes pratiquant le Hira gasy se sont inspirés de ceux de l’armée royale malgache du 19e siècle. C’est un art sacré offert aux ancêtres. La compagnie Ramilison Besigara Zanany est parmi les plus célèbres troupes de Hira Gasy et est encore en exercice depuis 1986 à nos jours.

Notoire

Par ailleurs, dans la programmation, les élèves de CM2 de Madagascar et ceux de France présenteront aussi un concert de développement sur le thème « Racontez-nous le monde de demain dans les yeux d’un enfant » avec les enseignants Sandrine Viallon (Ecole Jean Mermoz, Montpellier) et Donatien Ravilahy (Germes de vie, Toliara). Cette manifestation se tiendra demain à 9h30. A rappeler que cette grande manifestation est née de la collaboration de deux compagnies théâtrales à savoir, le Théâtre du Versant de Biarritz et Acte Sept de Bamako, ainsi que de la rencontre de deux metteurs en scène Gaël Rabas et Adama Traoré. Le Colloque International Francophone de Biarritz se veut un espace de rencontre et d’échanges sur la diversité culturelle. Le thème « Nouvelles Terres » de cette 10ème édition préfigure la possibilité de penser le monde et la culture d’après Covid, dans une société dont la numérisation s’est considérablement accrue. Une centaine d’artistes, experts, journalistes, représentants des principales organisations culturelles internationales, une vingtaine de pays se réunissent à Biarritz pour des débats ouverts avec large public. 

Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme
  • Coupures incessantes de l’électricité - Les usagers de la JIRAMA se rebellent !
  • Grève du personnel du Sénat - L'adoption du projet de loi des Finances reportée
Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff