Publié dans Culture

Agenda du week-end

Publié le jeudi, 25 novembre 2021



Vendredi 26 novembre

Iraimbilanja
Cela fait plus de 37 ans que Niry et sa bande portent haut l’étendard du rock malagasy. Des années durant lesquelles Iraimbilanja n’a cessé de forger sa légende auprès des générations d’inconditionnels du rock dans la Grande île. Pour cette soirée, le groupe promet ainsi des retrouvailles exceptionnelles pour célébrer ces années de musique électrisante. Rendez-vous est donné ce soir à partir de 20h 30 à l’espace Mioty Voary, By Pass. Une bonne occasion pour revivre en live les tubes à base de rock et slow qui ont marqué l'épopée d'Iraimbilanja durant ces quelques décennies. Citons entre autres « Mosoara », « Tanin-dolo », « Alitara », « Tsindry mandry ».

Onja, Matsubara et Kenny
FITIBA ou « Firaisankinan’ny Terak’i Bara Mpianatra Antananarivo » organise une grande festivité pour marquer le 5ème anniversaire de l’association. Il s’agit d’une soirée dansante comme son titre l’annonce. Kenny est une jeune étoile montante de la musique urbaine, toujours en super forme. Matsubara, quant à lui, est un grand chanteur qui n’a rien perdu de son énergie à réchauffer la scène avec ses tubes, tandis qu’Onja Tinondia est toujours capable de surprendre et d’impressionner le public. Ces trois artistes seront réunis sur la même scène du CEMESS Soanierana à partir de 21h pour une soirée qui s’annonce explosive.

Farah John’s
Attention, la super star du District d’Iharana (ex-Vohémar), dans la Région de Sava, est de retour pour une soirée exceptionnelle. Le spectacle aura lieu au Bonara Be, 67 Ha à partir de 21h. Farah John’s, l’ancienne choriste-danseuse durant de longues années de Jerry Marcoss, le king du « Kawitry », promet une soirée à ambiance très chaude à travers un répertoire varié et dominé par le rythme tropical. Affichant un excellent parcours dans sa jeune carrière en solo, elle poursuit avec succès son envol. Citons parmi ses tubes : « Aza kivy », « Ataova la glace », « Assuré », « Confiance », « Mangina volamena », « Jiaby agnatin’ny fo », « Décidé », « Za mbola tia », « Za fa loso ».  

Samedi 27 novembre

Jaojoby
Demain soir, Jaojoby sera à l’affiche de La Canopée Restaurant, Antanimena pour une soirée musicale et gastronomique avec les chefs Lita et Jean Marc pour régaler les papilles du public. Une occasion que ne rateront certainement pas tous les fans du chanteur mais également les mélomanes car avec Jaojoby, on s’attend toujours à des surprises.  Oui, c’est le roi du « salegy » mais c’est également un bluesman qui ne cesse de fasciner les amateurs de bonne musique.

Doublenn
Les puristes du rap seront bien servis pour cette occasion. Doublenn donne rendez-vous au No Comment Bar, demain soir à 20h pour une soirée de « Rap Underground ». Pour ce show, le rappeur enflammera la scène avec ses tubes indémodables à l’instar de « Lioana », « Antsika zao tontolo izao», mais également ses nouveaux morceaux comme « Abra kadabra », « Fiainana farany ».  Afin d’être certains d’avoir une place, les fans sont ainsi priés de rejoindre les lieux bien avant le début du spectacle.

Mahaleo
Un dernier show en cette année 2021 pour les Tananariviens. Après le grand concert qui s’est tenu dimanche dernier dans le théâtre de verdure d’Antsahamanitra, Dama et Bekoto clôtureront leurs prestations musicales dans la Capitale avec un concert VIP organisé par Original Events. Pour ce dernier show à Tana, les deux frères restants du groupe se produiront  depuis le Karibotel, Domaine Manerinerina, demain à partir de 15h. Pour ce bouquet final, les deux chanteurs n’ont donc pas effectivement choisi de donner un grand concert, notamment dans la place d’Antsonjombe ou au Palais des Sports à Mahamasina, mais plutôt dans un cadre intimiste à couper le souffle. Ils ont opté pour une soirée en toute convivialité avec leurs amis, les inconditionnels, les vrais amoureux du groupe ainsi que ses complices de toujours.

Rija Ramanantoanina
Le crooner Rija Ramanantoanina n’est pas prêt d’arrêter le show. Après son concert qui s’est tenu à Ambohitrarahaba dimanche dernier, il retrouvera encore son public demain à partir de 16h au Snack Pizzeria Kandis, sis à Ambatobe. Un autre rendez-vous qui s’annonce prometteur de joie et d’allégresse. Il charmera une fois encore la gent féminine et inspirera les hommes, à travers ses chansons romantiques telles que « Fiainana kely », « Raha tsy ho ahy » ou encore le fameux tube « Hay ve ka nisy ». Sur les lieux, des snacks seront à la disposition des clients pour manger et se désaltérer. Pour ceux qui n’ont pas encore obtenu le ticket d’entrée, des billets sont encore disponibles chez Nect’art Ankaditapaka et au snack pizzeria Kandis, Ambatobe.

   
Dimanche 28 novembre
Poopy
Cela fait un moment que ses fans n’ont pas aperçu Poopy en solo sur une grande scène. Pour répondre aux appels du public, la chanteuse a décidé de revenir à Antsahamanitra ce dimanche 28 novembre à 15h tapantes. Poopy et ses musiciens, accompagnés du groupe de danse Tsingory seront ainsi prêts à faire un retour fracassant. La star revient donc pour un concert inédit. Un grand spectacle qui s’annonce déjà festif puisque avec Poopy à l’animation, le public ne pourrait s’attendre qu’à un moment jovial et nostalgique. De plus, dotée d’une carrière impressionnante ponctuée par de nombreux succès que le public aime fredonner jusqu’à ce jour, elle est une chanteuse qui n’est plus à présenter. « Tahak’izay », « Ny marina », « Raha nofy », « Tolory tanana » ou encore son dernier né « Tsy ho irery »… des morceaux nationaux très connus qui vont retentir dans l’enceinte du théâtre de verdure d’Antsahamanitra ce dimanche.

Avaradrano M’Fety
Week-end spécial. Ce dimanche, le « Kianja Fifankatiavana » sis à Ankadikely Ilafy accueillera quatre groupe de talents parmi les plus populaire de la capitale. Ainsi, Wada et Yoongs, Odyai, Malm et la jeune Rihanna - une étoile montante de la musique urbaine - se retrouveront sur la même scène pour le plus grand bonheur de leurs admirateurs, mais surtout les jeunes adolescents. Il s’agit de jeunes artistes de la musique actuelle, capables de chauffer  un dimanche particulier. En tout cas, une chose est sûre : avec cette affiche, ceux qui viennent de passer une semaine chargée, prendront le temps pour s’amuser et se déstresser.

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff