Publié dans Culture

OMDA - Une nouvelle ère se dessine

Publié le mercredi, 22 juin 2022

L’amélioration des revenus se concrétise. En effet, les auteurs et compositeurs pourront bientôt jouir de leur travail. Le ministère de la Communication et de la Culture et la société Manoova viennent de signer une convention de partenariat pour l'amélioration de l’Office malgache du droit d’auteur (OMDA). Ainsi, à partir de ce 1er juillet, le logiciel spécifique de gestion des droits d'auteurs, mise en place par la société Manoova pour la collecte des œuvres sous forme numérique se mettra en marche.

Un logiciel ayant pour mission de comptabiliser la progression des chansons de chaque artiste, les chansons qui passent à la radio, à la télévision, sur les supports qui permettent de regarder ou écoutez de la musique comme YouTube, Spotify… et même à l’étranger. Un système informatique à la pointe de la technologie qui va établir des rapports financiers des artistes membres de l'OMDA. « La collecte des œuvres débuteront le 1er juillet et qui ne se clôt jamais, puisqu’il y a toujours des nouveautés. Bien sûr, la comptabilisation de la progression des chansons débutera également à partir de ce jour. C’est-à-dire, dès que l’œuvre sera enregistrée, le logiciel commencera à compter le passage de l’œuvre sur les stations ou autres plateformes de diffusion de musique. Evidemment, ceci n’est valable que si vous êtes auteurs-compositeurs et artistes membres de l’OMDA », a précisé Francis Razafiarison, directeur général de la Culture. Par ailleurs, il est à rappeler qu'une partie du plan de rénovation consiste à établir des partenariats sérieux avec des labels étrangers à l’instar de l’Universal Music et Virgin Music.

Etape

Ainsi, Le logiciel tant attendu est maintenant prêt à fonctionner. Les auteurs-compositeurs et artistes adhérents à l’OMDA sont conviés à remplir les conditions requises et confier leurs œuvres à la société Manoova. Cette dernière les glissera dans ce logiciel de suivi qui repèrera automatiquement les diffusions sur tout canal audio-visuel. La collecte des œuvres de tous les auteurs et compositeurs, que ce soit en bande magnétique, disque vinyle, cassette audio ou vidéo, CD audio ou vidéo, DVD, disque dur, clé USB, carte mémoire… débutera à partir du 1er juillet prochain à la Bibliothèque nationale Anosy, dans la salle Gisèle Rabesahala. Ces opérations pourront également se faire en ligne surtout pour les artistes des régions. Bref, ceci n’est qu’encore qu’une partie des défis du ministère tutelle, d’autres améliorations se feront dans les jours à venir. Comme l’affirmait la ministre Lalatiana Andriatongarivo : « le MCC en aucun cas, ne veut contrôler la gestion de l’Office malagasy des droits d’auteurs (OMDA). Mais pour l'instant, comme l'OMDA est toujours sous la tutelle du ministère, la loi oblige ce dernier à gérer ses droits et à améliorer l’OMDA. Aussi, le ministère poursuit son objectif, celui d’optimaliser la situation des artistes à Madagascar ».

Sitraka Rakotobe

 

Fil infos

  • Affaire Ketakandriana Rafitoson/GEL - Immixtion étrangère au parfum de litchi 
  • Série d’inaugurations - Le Président de la République gâte Manakara
  • Anisha - Séjour compromis en France 
  • Antoko Hiaraka Isika - Les citoyens sensibilisés à s’inscrire sur la liste électorale à Manjakandriana 
  • Les actus en bref
  • Partenariat public-privé - Pharmalagasy intéresse les Egyptiens
  • Dénonciation calomnieuse et dénigrement - Plainte contre la responsable de Transparency Madagascar
  • Pêche et aquaculture artisanales - Importance reconnue
  • JIRAMA - Les ingérences du ministère dénoncées par l’intersyndicale
  • Lancement de la campagne de litchi - Première soirée sur les chapeaux de roues

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Brillante étoile !
    Anisha a remporté la manche. Ce samedi 26 novembre lors de la finale de la Xème saison de la « Star Academy 22 », la Malagasy Anisha a dominé et survolé la partie. D’une voix exceptionnelle, d’une prouesse extraordinaire, elle a envoûté le public. Artistes de renom d’ici ou d’ailleurs reconnaissent d’une seule voix qu’Anisha dispose en elle un immense talent. L’ensemble de la diaspora malagasy établie en France se donne le cœur et la main pour la soutenir jusqu’à la fin. Louis, Enola et Léa, les autres finalistes ce samedi soir, n’ont pu rien faire.

A bout portant

AutoDiff