Publié dans Economie

Contrôle financier et comptabilité publique - Les DG limogés

Publié le dimanche, 19 avril 2020

Une grande surprise pour la population. Le ministère de l’Economie et des Finances a limogé deux directeurs généraux dans des postes clés, à savoir le contrôle financier et la comptabilité publique. Une décision prise lors du Conseil des ministres, vendredi dernier. Le directeur général du contrôle financier, Gilles Rabearinosy et le directeur de la comptabilité publique, Manantenasoa Michelline Hery sont officiellement retirés de leur fonction. Ils ont occupé leur poste pendant une année avant cette abrogation de décret. La population s’inquiète surtout sur la gestion des finances publiques étant donné que la Grande île a récemment bénéficié d’un financement s’élevant à 440 millions de dollars. 

« Normalement, on nomme un intérim pour se charger de la poste jusqu’à une nouvelle nomination. Il faut assurer la poursuite des activités de l’Etat. Je ne pense pas que cela impacte les finances publiques », rassure une source auprès du ministère de l’Economie et des Finances. 

Il faut savoir que le rôle de la direction générale du contrôle financier consiste à suivre les dépenses et les budgets généraux de l’Etat. La Direction générale de la comptabilité publique, quant à elle, est un département rattaché au Trésor public. Ce département exécute les dépenses publiques, centralise les recettes et assure la tenue de la comptabilité de l’Etat. Il assure également d’autres rôles, entre autres l’arrêt des comptes de l’Etat, la gestion financière et comptable de l’Etat, des collectivités et des établissements publics. 

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Loi sur la communication médiatisée - Les acteurs dans les Régions mis au parfum
  • Pension de retraite pour les députés - Razanamahasoa Christine précise
  • Fonctionnaires fantômes - La coupure des salaires effective
  • Lutte contre la corruption - « La volonté politique est primordiale »
  • Lutte contre la Covid-19 - Roland Ratsiraka veut encore semer le chaos
  • Port du masque à Antananarivo - Les sanctions sont tombées pour des récalcitrants
  • Lalatiana Andriatongarivo - La prolongation du mandat des sénateurs est inconstitutionnelle
  • Députés de Madagascar - Rien que des faveurs personnelles
  • Visite à Ambatondrazaka - Andry Rajoelina encourage les écoliers
  • Création de nouvelles Régions - Le plateau de Mahafaly et le Mangoro dans la liste d’attente

La Une

Editorial

  • Approche à revoir
    Quatre professionnels du média défraient la chronique ces derniers jours. A la Une des journaux, ils font couler beaucoup d'encre. Sabrina, animatrice d'antenne de Kolo TV, accusée de propagation de fausses nouvelles troublant l'ordre public, fut placée sous mandat de dépôt à Antanimora. Après un séjour d’un mois, elle bénéficia d'un relax suite à une décision présidentielle. Arphine Helisoa, une autre journaliste poursuivie pour propagation de fausses nouvelles et incitation à la haine à l'encontre de la personne du Président de la République, séjourna trente jours à Antanimora. Elle retrouva également sa liberté grâce à un geste du Président Rajoelina Andry.

A bout portant

AutoDiff