Publié dans Economie

Branchements illicites à Ankatso - 19 foyers pris en flagrant délit, un agent de la JIRAMA en garde à vue

Publié le jeudi, 26 novembre 2020

La JIRAMA a effectué une descente en force hier, à Ankatso et ses environs. En effet, une équipe composée de la cellule de lutte anti-fraude et vol, au sein de la JIRAMA, de la  Direction de la protection de revenu et de la lutte contre les fraudes (DPRLF), ainsi que de la Direction de l'audit et du contrôle interne (DACI) et la Direction principale des affaires juridiques (DPAJ) sans oublier la branche territoriale de la Gendarmerie à Antananarivo a effectué une opération de ratissage dans les quartiers d'Antsahameva et d'Antsahamamy.

Sur une centaine de ménages contrôlés, les responsables ont identifié dix-huit foyers en situation irrégulière. « Et un autre foyer a même été pris en flagrant délit, branchant directement son système électrique au poteau de la JIRAMA pour ensuite servir de relais à cinq autres ménages », rapporte un responsable au niveau de la compagnie. Après les enquêtes menées auprès des différents foyers, les autorités ont identifié un agent de la société nationale d'eau et d'électricité comme étant le cerveau de ces branchements illicites. Il a donc tout de suite été appréhendé pour être placé en garde à vue à la brigade territoriale de la Gendarmerie à Betongolo.

Cette descente fait notamment suite à la convention de partenariat de la JIRAMA avec l'université d'Antananarivo. Cette collaboration se focalise notamment sur la détection et l'assainissement de l'usage des ressources en eau et en électricité au sein du campus universitaire d'Ambohitsaina, autant dans les zones pédagogiques qu'au niveau des cités universitaires. Il faut noter qu'avant cette convention, les agents de la JIRAMA se sont toujours confrontés à des contestations au niveau du campus. Près d'un mois après sa signature, les résultats sont mesurables. Cette descente n'est alors que le début. En tout cas, la JIRAMA ne fera preuve d'aucune tolérance envers ceux qui commettent de tels actes.  

Rova Randria

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff