Publié dans Economie

Exportation de vanille - La ministre de l'Industrie dresse un bilan positif en deux mois

Publié le jeudi, 26 novembre 2020

Un retour à la normale de la consommation annoncé. La ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (MICA) Lantosoa Rakotomalala a établi un bilan positif de l'exportation de la vanille, hier, à Anosy. Deux mois après le lancement officiel de la campagne d'exportation, les opérateurs ont déjà exporté près de 515 tonnes de vanille vers 23 pays importateurs. « Contrairement à ce que l'on fait croire, la vanille de Madagascar reçoit des commandes malgré la crise sanitaire et la fixation du prix de référence.

La Grande Ile a déjà exporté 515 tonnes de vanille au cours des deux derniers mois dont les principaux acheteurs viennent de l'Europe, 14% des Etats-Unis et 11% de Canada. Nous avons déjà atteint 30% de notre objectif annuel qui s'élève à 1 500 tonnes pour cette campagne 2020-2021. Ces vanilles proviennent de SAVA puisque la Région assure 80% de la production totale », annonce le numéro un du département.

Concernant la contestation du prix de référence de la vanille préparée et stabilisée à 250 dollars le kilo à l'exportation  et 650 000 ariary sur le marché local, la ministre a souligné que ce tarif est maintenu jusqu'à la fin de la campagne. « Ce prix de référence évite la chute brutale de l'or vert comme a été le cas il y a quelques années où le kilo des vanilles préparées est descendu jusqu'à 20 dollars. Malgré les polémiques et les vagues de contestations, la précédente campagne a également témoigné que le pays arrive à dépasser sa performance moyenne en passant de 1 300 tonnes à 1400 tonnes ». Le Gouvernement reste toujours en position de leader mondial sur le marché international et surveille de près la filière puisqu'elle génère près de 500 millions de dollars de devise.

Solange Heriniaina 

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff