Publié dans Economie

Ouverture de la Rocade d’Iarivo - Le calvaire des embouteillages bientôt terminé

Publié le mercredi, 07 avril 2021


Le ministre de l’Aménagement du territoire et des Travaux publics a effectué, avant-hier, une descente avec l’ambassadeur de France à Madagascar et une délégation de l’Union européenne et l’Agence française de développement, pour constater de visu l’évolution du chantier de construction de la nouvelle rocade d’Iarivo, allant du Boulevard de Tokyo au rond-point d’Andranobevava, en passant par Ambohimahitsy. Suivant le planning d’exécution des travaux, la situation d’avancement physique des travaux est estimée à 92%. L’ouverture au grand public est alors prévue en milieu d’année si les conditions météorologiques et surtout sanitaires sont favorables. Ainsi, le calvaire des embouteillages sur toute la partie Est de la Capitale sera bientôt terminé. «La rocade est un projet important pour Antananarivo. Les habitants de la Capitale l’ont attendue depuis longtemps sachant qu’elle va permettre une amélioration considérable et une fluidité de la circulation dans toute l’agglomération d’Antananarivo », a soutenu Christophe Bouchard, ambassadeur de France à Madagascar, durant cette descente.
En effet, lors des études initiales faites avant le début du projet, les experts ont estimé plus de 60 millions d’heures économisées grâce à cette nouvelle infrastructure. Et le bonus c’est que les usagers de la route pourront réattribuer ces heures à d’autres tâches plus importantes que de subir les embouteillages. En parallèle, les coûts d’exploitation des véhicules diminueront également de plus d’un million et demi d’euros, en se basant sur les informations mentionnées par Laurence Doumec, chargée des opérations principales pour l’Afrique australe et orientale de la Banque européenne d’investissement (BEI).
Concernant le remboursement des personnes affectées par le projet (PAP’s), 97% des propriétaires des bien non titrés, c’est-à-dire les maisons, ont été déjà indemnisés. En tout 615 sur 635. Le reste est déjà en cours de traitement au niveau du ministère. Mais c’est le remboursement des biens titrés qui prend plus de temps. Aujourd’hui, seuls 27% des 738 propriétaires ont été indemnisés. Toutefois, des solutions pour accélérer tout cela sont déjà en cours d’étude.
Rova Randria

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff