Publié dans Economie

 E-commerce - Les PME spécialisées dans la livraison ont le vent en poupe

Publié le mercredi, 23 juin 2021

Solution de livraison de courses à domicile en quelques clics pour les ménages en zone urbaine et périurbaine à Antananarivo. C’est le leitmotiv que Supermarché.mg adopte depuis près de trois ans. Start-up malagasy de livraison de courses à domicile, ayant trouvé sa voie dans le secteur du e-commerce en pleine expansion à Madagascar, l’enseigne vient de signer un partenariat avec le fonds d’investissement « Miarakap » qui n’est autre que le premier fonds d’investissement à impact dédié au financement et à l’accompagnement des petites et moyennes entreprises (PME) et des startups malagasy.

« La logistique ne s’est jamais aussi bien portée que maintenant, et pour cause l’essor de l’industrie de l’e-commerce. Dans l’univers de l’e-commerce, les activités de la livraison de colis connaissent une véritable révolution. A vélo, en moto, en voiture ou encore à pied, les acteurs du service de livraison se

sont multipliés. Les colis à livrer sont diversifiés allant des produits vestimentaires jusqu’aux plats chauds. Sur les réseaux sociaux et les sites marchands, les commentaires de la majorité des acheteurs pour les produits proposés en ligne demandent si le vendeur effectue la livraison ou non. C’est dans ce contexte que notre activité a tout naturellement évoluée rapidement », explique Manitra Andriamitondra, fondateur de Supermarché.mg. Depuis sa création, l’enseigne a pu enrichir son catalogue de produits pour offrir toujours plus de choix à ses clients au meilleur prix. La plateforme compte actuellement plus de 1600 références de produits de grande consommation, viande, fruits, légumes, produits d’entretien, livrables à domicile ou à récupérer dans son magasin situé à Analakely. Avec la crise sanitaire actuelle, Supermarché.mg souhaite plus que jamais étendre son activité et ancrer la livraison de produits frais dans les habitudes des ménages. Ainsi, avec le financement et l’accompagnement de « Miarakap », la PME renforce davantage sa position sur le marché. Le fonds d’investissement s’est engagé auprès du promoteur pour l’accompagner dans la réalisation de ce projet ambitieux, sur un marché encore en pleine expansion et a investi dans Supermarché.mg faisant de cette dernière la 6e entreprise au portefeuille de « Miarakap » depuis son lancement en 2018. Cet investissement a été rendu possible grâce à la mobilisation, avant le financement en capital, de subventions d’assistance techniques et d’un programme d’amorçage financé par le gouvernement de Monaco « Supermarché.mg est une start-up qui répond à un réel besoin, celui de consommer de bons produits tout en gagnant du temps au quotidien. Elle est dirigée par un entrepreneur moderne, engagé et ouvert à la collaboration et enfin elle a su faire en trois ans les preuves de son dynamisme. 3 ingrédients réunis pour nous convaincre de l’accompagner dans un projet de développement passionnant qui comporte de multiples challenges », explique Emmanuel Cotsoyannis, le directeur général de « Miarakap ».

Hary Rakoto

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff