Publié dans Economie

Service financier - La banque de proximité renforcée dans la Région de Vakinankaratra

Publié le dimanche, 26 septembre 2021


Accessible à tous. C’est de cette manière qu’AccèsBanque Madagascar définit sa politique de digitalisation et de renforcement de ses services de proximité. Dans cette optique, l’institution financière a annoncé en fin de semaine dernière à Antsirabe la mise en place de quelques services conçus spécialement pour cette Région à fort potentiel agricole qu’est le Vakinankaratra. « Désormais, nous proposons à nos usagers une carte de crédit permettant la possibilité d’un emprunt immédiat d’un montant allant de 200 000 à un million d’ariary que le client pourra rembourser dans un délai de quatre ans à un taux réduit de moins de 60 % par rapport à ce qui se fait sur le marché actuellement. C’est réellement à la fois une carte de crédit et une simple carte de débit comme ce qui se fait couramment dans les services banquiers présentement », explique Norosoa Rafidison, directeur général adjoint d’AccèsBanque Madagascar, lors de la présentation de la banque à l’Arotel sis à Antsirabe, vendredi dernier. En plus de cette nouveauté en termes d’emprunt, l’institution financière compte aussi durcir la concurrence en matière de digitalisation de ses services, notamment en proposant à ses usagers l’accessibilité de ces derniers sur le réseau social Facebook, en plus de son site Internet qui propose déjà une banque en ligne à travers l’application « myABM ». Concrètement, via un ordinateur ou un simple téléphone portable, le client pourra déjà effectuer ou contrôler ses mouvements bancaires, sans forcément passer par une plateforme bancaire mais seulement à partir du système de messagerie instantanée ou Messenger sur Facebook.

Instantanée
« A notre connaissance, il est encore rare que les services d’une institution bancaire soit accessible via l’application de messagerie instantanée de Facebook. Grâce à cette innovation, les clients peuvent suivre leurs opérations bancaires à travers Messenger. Un processus qui tend à renforcer notre politique de service de proximité et toujours avec la notion de distanciation sociale », rajoute Lucia Masy, cheffe du département acquisition clientèle. Cette dernière qui a déjà proposé récemment le service de banque sans agence dans le Chef-lieu de la Région d’AlaotraMangoro où le client n’a plus à se déplacer, mais que ce sont les agents d’AccèsBanque Madagascar eux-mêmes qui se rapprochent du domicile du client pour réaliser les procédures de demande de prêt bancaire.
Pour rappel, AccèsBanque Madagascar (ABM) est une banque commerciale créée en octobre 2006 par AccessHolding. Cette dernière est une entreprise fondée en 2006 à Berlin (Allemagne), en partenariat avec un groupe d’investisseurs locaux et internationaux. Elle dirige un réseau de banques commerciales et d’institutions de microfinance dans des pays en développement en ciblant les micro-, petites et moyennes entreprises. Le groupe Holding est actuellement formé d’un réseau de 10 banques et institutions de microfinance dans 10 pays différents.
Hary Rakoto

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité
Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff